Une mission gouvernementale sur le sport santé

Le Gouvernement lance une mission sur le sport santé. (F. Mons/L'Équipe)

Les ministres de la Santé et des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques ont confié au médecin généraliste Dominique Delandre une mission pour accélérer les actions en faveur du sport santé.

Les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 ont bon dos. À moins de deux ans de la cérémonie d'ouverture, le gouvernement lance une mission pour accélérer le sport santé. « L'activité physique et sportive est scientifiquement associée à une amélioration de l'état de santé des personnes, à la réduction du risque de développer une maladie chronique, au recul de la perte d'autonomie et à l'amélioration de la qualité de vie des personnes malades », explique un communiqué publié lundi.

Tandis que les médecins peuvent, depuis 2017, prescrire du sport pour soigner leurs patients, plusieurs mesures sur le sport santé ont été inscrites dans la loi sport, adoptée en février dernier, afin de renforcer le dispositif.

Mais François Braun et Amélie Oudéa-Castéra, respectivement ministres de la Santé et de la Prévention et des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques, veulent passer à la vitesse supérieure. Ils ont confié au médecin généraliste Dominique Delandre, adjoint aux Sports de Montargis (Loiret), une mission qui « vise à accélérer le déploiement du sport santé et l'encouragement par les professionnels de santé à promouvoir une activité physique adaptée aux besoins et contraintes des patients qui présentent des maladies chroniques ».

Les conclusions et propositions de la mission serviront « d'ici l'été 2023, à l'enrichissement de la stratégie nationale sport santé actuelle (2019-2024) et à la préparation de la future feuille de route sport santé du Gouvernement », précise le communiqué en faisant référence à l'héritage des Jeux de Paris 2024.