Mitchell et Monaco ont des « discussions avec deux ou trois clubs » pour remplacer Tchouaméni

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Mitchell et Monaco ont des « discussions avec deux ou trois clubs » pour remplacer Tchouaméni
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'AS Monaco a présenté, mercredi, ses trois premières recrues, Takumi Minamino, Thomas Didillon - qui sera gardien numéro 2 cette saison - et Breel Embolo, sans que Paul Mitchell n'en dise davantage sur la piste Boubakary Soumaré.

Avec Monaco, les présentations des recrues se font de manière groupée. Et c'est mercredi qu'a eu lieu la première session de l'été. Il y en aura sûrement une autre, le mercato monégasque n'étant pas encore bouclé, mais Paul Mitchell, le directeur sportif, n'a pas souhaité en dire davantage au sujet du poste de milieu défensif où le club de la Principauté semble le plus vulnérable depuis le départ d'Aurélien Tchouaméni au Real Madrid.

Interrogé sur la piste de l'ancien Lillois, Boubakary Soumaré (23 ans), le directeur sportif de l'ASM a botté en touche. « C'est un bon joueur, mais on a des discussions qui avancent avec deux ou trois clubs sur des profils différents, a précisé le dirigeant. Il faut être prudent. On doit aussi prendre en considération les joueurs que l'on a déjà à ce poste : Eliot Matazo, qui a été nommé dans la liste pour le Golden Boy, Soungoutou Magassa (18 ans), qui a montré de très belles choses durant la préparation, Jean Lucas, qui a affiché la meilleure version de lui-même cet été, et bien sûr Fofana, qui peut jouer 6 ou 8. »

Breel Embolo.

« La concurrence, ici, c'est l'une des raisons de ma venue. C'est à l'entraînement que tu progresses, et donc grâce à la densité d'un groupe. »

Première recrue présentée, Takumi Minamino (27 ans) a rappelé que c'était « au poste de numéro 10 » qu'il se sentait le plus à l'aise, même s'il pouvait évoluer « à gauche, à droite ou au poste d'avant-centre ». Le Japonais a aussi raconté l'épisode de l'essai qu'il avait effectué à l'ASM lorsqu'il n'était âgé que de 16 ans.

lire aussi

Où en est l'AS Monaco dans sa préparation ?

« C'est un souvenir un peu triste parce que ça se passait bien à l'entraînement, mais je ne parlais ni français, ni anglais, donc je ne pouvais pas communiquer et je me sentais un peu seul, a-t-il indiqué. Mais cette expérience m'a décidé à apprendre d'autres langues et d'autres cultures. Donc cela a finalement été une très bonne opportunité pour la suite de ma carrière. Et je m'étais dit que j'aimerais bien jouer ici un jour. »

C'est ensuite l'international suisse Breel Embolo (25 ans) qui est arrivé sur l'estrade de l'auditorium du centre d'entraînement de la Turbie. « C'est un complément parfait de nos trois autres attaquants, Myron (Boadu), Wissam (Ben Yedder) et Kevin (Volland), a souligné Mitchell. Il va nous apporter sa vitesse et sa puissance. »

Le groupe de gardiens au complet

« La concurrence, ici, c'est l'une des raisons de ma venue, a assuré l'ex-joueur de Mönchengladbach (2019-2022). C'est à l'entraînement que tu progresses, et donc grâce à la densité d'un groupe. J'arrive ici à 25 ans. Le meilleur pour moi est encore à venir. »

Le club de la Principauté a par ailleurs annoncé en début d'après-midi deux mouvements concernant ses gardiens : le départ en prêt au Cercle Bruges - son club satellite - du Polonais Radoslaw Majecki (22 ans), en recherche de temps de jeu, et l'arrivée, également en prêt, de Thomas Didillon (26 ans) qui fait le chemin inverse. Après deux ans passés au Cercle Bruges, le gardien formé à Metz s'entraînait déjà avec le groupe de Philippe Clement depuis le début de l'été.

« La perspective de rejoindre Monaco a toujours été dans un coin de ma tête, mais ma priorité était d'être performant individuellement et collectivement », a expliqué le portier français. Avec la confirmation de l'arrivée de Didillon et les départs de Benjamin Lecomte (Espanyol Barcelone) et de Majecki, l'ASM tient désormais son groupe de gardiens pour cette saison : Alexander Nübel en numéro 1, Didillon en 2, et le jeune Yann Liénard (19 ans) en 3.

lire aussi

Toute l'actualité de Monaco

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles