MMA : « Donner les clés », la championne du monde Samantha Jean-François s’engage contre les violences faites aux femmes

INTERVIEW DU LUNDI - La Française Samantha Jean-François a remporté fin août le titre de championne du monde de MMA

Un sacré bout de femme. Pour son titre de championne du monde des arts martiaux mixtes (MMA), acquis le 28 août dernier à Dubaï, dans la catégorie des moins de 52 kg. Mais aussi pour son engagement associatif contre les violences faites aux femmes. La Française Samantha Jean-François vient, aussi, d’ouvrir une salle à Port-de-Bouc, dans les Bouches-du-Rhône, pour s’entraîner, mais surtout coacher les personnes qu’elle aide. Elle se confie à 20 Minutes sur les perspectives que lui offre ce titre obtenu face à la Marseillaise Mona Tfouhi, par soumission, et sur ses nombreux autres combats.

Ce titre ressemble-t-il avant tout à un aboutissement ?

Tout à fait. Dans quelques mois, cela fera dix ans que je pratique le MMA. J’arrive vraiment au bout. C’est un combat qu’on m’a proposé au pied levé, et que j’ai accepté parce qu’on sait pertinemment que ces occasions ne se représentent pas. Je me suis préparé à fond en me disant que c’était enfin le bon moment…

Pourquoi n’était-ce pas le bon moment jusqu’à présent ?

Quand on m’a proposé ma première ceinture, je n’étais vraiment pas bien. C’est en faisant les examens médicaux que j’ai su que j’étais enceinte de deux mois. Et la deuxième fois qu’on m’a proposé une ceinture, c’était deux mois après la grossesse. C’était un magnifique combat, mai(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
MMA : L'UFC débarque (enfin) à Paris le 3 septembre prochain
MMA : Charles Oliveira perd son titre UFC des poids légers… pour 200 grammes de trop à la pesée
Boxe : La fulgurante (bien que tardive) ascension de Rima Ayadi, championne de France et WBA continentale