MMA: Israel Adesanya défend une 5e fois sa ceinture contre Jared Cannonier à l'UFC

AP - John Locher

Champion poids moyens de l'Ultimate Fighting Championship (UFC), Israel Adesanya s'est imposé contre l'Américain Jared Cannonier à Las Vegas par décision unanime, samedi 2 juillet. Le Nigérian, tout en maîtrise, reste invincible dans sa division.

La « malédiction » du rappeur Drake n'est plus. Le chanteur avait raté ses deux derniers gros paris sportifs dans les arts martiaux mixtes (MMA). En mars dernier, il avait perdu 250 000 dollars en pariant sur une victoire de Jorge Masvidal contre Colby Covington. Et en mai, Drake avait encore eu tout faux en pariant plus de 400 000 dollars sur Justin Gaethje, qui fut balayé par Charles Oliveira. Cette fois, le Canadien n'a pas perdu son argent en pariant un million de dollars sur Israel Adesanya.

Opposé à Jared Cannonier, samedi 2 juillet dans la T-Mobile Arena de Paradise, dans la métropole de Las Vegas, le champion incontesté des poids moyens de l'UFC, la plus célèbre des ligues de MMA, n'a pas tremblé. Malgré la puissance de son adversaire qui combattait encore chez les poids lourds il y a quelques années, Israel Adesanya n'a jamais été mis en difficulté.

Cannonier sans solution face au champion

Bénéficiant, comme souvent, d'une meilleure allonge grâce à son 1,93m, « The Last Stylebender » a contrôlé les cinq rounds disputés dans l'octogone face à l'Américain. Toujours aussi à l'aise dans le striking, avec ses jambes rompues au kickboxing qui claquent sur toutes les parties du corps, Israel Adesanya a livré un combat très sérieux. Jared Cannonier s'est vite retrouvé face au même problème que les précédens prétendants au titre : comment faire vaciller le champion ?

Jan Blachowicz avait montré la voie en usant de sa lutte pour plaquer le Nigérian au sol, début 2021. Mais le Polonais avait bénéficié de son gabarit plus lourd et du fait qu'il s'agissait de la première tentative d'« Izzy » dans la catégorie supérieure des lourd-légers. Chez les poids moyens, en revanche, le champion reste au top. C'est ce qui fait sa domination : Israel Adesanya, très technique et concentré, annihile toutes les tentatives de ses adversaires.

De la revanche dans l'air contre Alex Pereira ?

Certes, cela ne donne pas des combats très spectaculaires. Les plus critiques diront que le Nigérian s'est encore imposé par décision unanime : depuis qu'il s'est emparé de la ceinture contre Robert Whittaker en octobre 2019, il a défendu son titre à cinq reprises, dont quatre victoires sur décision (et donc une par KO). Mais d'un autre point de vue, il apparaît clairement que personne n'est en mesure, pour le moment, de perturber vraiment le boss de la division. Des combattants de différents styles s'y sont pourtant essayé.

Fort de 12 victoires consécutives à l'UFC chez les poids moyens, toujours champion intouchable depuis bientôt trois ans, Israel Adesanya poursuit sa domination nette. La catégorie est-elle « nettoyée » ? Peut-être pas, car plus tôt dans la soirée de samedi, le Brésilien Alex Pereira a impressionné en expédiant l'Américain Sean Strickland au premier round. Il se présente comme un nouveau prétendant sérieux à un combat pour le titre. Et Israel Adesanya a un petit compte à régler avec lui : en kickboxing, il s'est incliné à deux reprises contre Alex Pereira, d'abord par décision unanime en 2016, puis par KO en 2017. Le Nigérian aura peut-être l'occasion de prendre sa revanche en MMA d'ici peu.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles