MMA: l’arrivée en France du sport de combat repoussée par le ministère

Il va falloir patienter encore un peu. S’il devait officiellement débarquer en France à partir du 1er janvier 2020, l’arrivée du Mixed martial art (MMA) a été repoussée au planning par le ministère des Sports, qui table plutôt sur le mois de février, au minimum, selon Le Parisien.

Déjà légalisé dans la plupart des pays du monde et propulsé sur le devant de la scène par la puissante organisation américaine de l’Ultimate Fighting Championship (UFC), ce sport de combat extrême associant lutte au corps à corps et étranglements jouit d’une popularité de plus en plus importante dans l’Hexagone, qui devait enfin autoriser l’organisation d’événements de MMA.

Six fédérations veulent chapeauter le MMA

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

En juin dernier, le ministère de la Jeunesse et des Sports avait lancé un "appel à la manifestation d’intérêt" auprès des fédérations. Six sont en lice pour encadrer le sport, tandis que celle du judo s’est retirée : les fédérations sportive et gymnique du travail, de karaté, de lutte, de kick boxing (et muay thaï), de boxe (anglaise) et de savate (boxe française). Une commission va désormais devoir auditionner chaque fédération pour le compte du ministère des Sports, pour s‘assurer qu’elle "remplisse les conditions optimales d’enseignement, d’encadrement et de sécurité".

Avant de se prononcer définitivement, le ministère attend également l’avis du Comité national olympique et sportif français,...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi