Mode - La sprinteuse Allyson Felix lance sa marque de mode dédiée aux femmes

·2 min de lecture

La star américaine de l'athlétisme Allyson Felix vient de lancer sa propre marque de vêtements lifestyle inspirée du sport, Saysh. L'athlète féminine la plus décorée de l'histoire de l'athlétisme américain, Allyson Felix, six fois championne olympique (100, 200 et 400 m) se lance dans le business de la mode. Après avoir été équipée par Nike jusqu'en 2019 puis par Athleta, l'Américaine vient d'annoncer la création de sa propre griffe lifestyle dédiée aux femmes, Saysh. L'annonce a été faite quelques jours après sa qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet - 8 août).

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Pour l'instant, un seul produit a été dévoilé, une paire de baskets lifestyle, disponible en précommande et en trois couleurs pour le prix de 150 dollars (125 euros). Pour Alysson Felix, Saysh a pour but de répondre à un besoin souvent délaissé par les marques de sport qui ont tendance « à simplement teindre en rose » les articles féminins. « C'est pour ces femmes qui ont été ignorées ou qui sentent que leur voix n'a pas été entendue », a déclaré la championne lors du lancement. lire aussi Simone Biles quitte Nike pour Athleta En plus de ce premier article bientôt disponible, Saysh propose des cartes de membre à l'année pour 150 dollars ou au mois pour 10 dollars, qui donnent accès à des vidéos d'entraînements et des interactions occasionnelles avec la créatrice. En 2019, la sprinteuse avait rompu son contrat avec Nike, qui voulait réduire son salaire après sa grossesse. Elle est encore sous contrat avec Athleta, une filiale de la marque GAP, pour laquelle l'Américaine s'occupe du design de vêtements.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles