Modeste M'Bami : la belle parenthèse colombienne

Aller monnayer son talent déclinant en Asie ou au Moyen-Orient est le lot assez banal des joueurs qui peuvent revendiquer quelques années fastes sur les pelouses d'Europe de l'Ouest. Pour Modeste M'Bami, cela avait été la Chine (Dalian Aerbin), puis l'Arabie saoudite (Al-Ittihad), des destinations à l'atterrissage amorti par des émoluments rondelets. Dans les années 1950, bien avant notre époque globale, le championnat colombien avait aussi su attirer des noms, qui étaient eux encore dans la force de l'âge. C'était l'époque d'El Dorado, quand les bien nommés Millonarios Bogotá avaient loué à prix d'or le talent d'Alfredo Di Stéfano, avant que l'Argentin ne décolle pour l'Europe, destination le Real Madrid. Ce championnat-là n'avait rien à voir avec celui où débarquerait Modeste M'Bami en février 2014. À Bogotá, Cali ou Medellín, il n'y avait plus que des clubs désargentés, pillés par leurs homologues mexicains, brésiliens ou argentins. "…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com