Mohamed-Ali Cho, round 1

·1 min de lecture

A priori, tout sépare le majestueux ​​Hard Rock Hotel & Casino Tulsa de Catoosa, aux États-Unis, du champêtre stade Raymond-Kopa d'Angers. Il n'empêche que les deux enceintes ont le point commun d'avoir été le théâtre, à 24 heures d'intervalles, d'une petite renaissance de Mohamed Ali. Dans la nuit du samedi 14 au dimanche 15 août 2021, dans ce complexe hôtelier de l'Oklahoma comme seule l'Amérique profonde en offre, Nico Ali Walsh, petit-fils du boxeur, pénétrait ainsi pour la première fois de sa carrière professionnelle sur un ring. En 1 minute et 49 secondes montre en main, gants aux poings et dans un short légué par papy, il mettait son adversaire Jordan Weeks au tapis, rappelant le public au bon souvenir du Greatest.

Le lendemain, à 7 499 kilomètres du Sooner State, le match de Ligue 1 de 13 heures opposait dans la préfecture du Maine-et-Loire le SCO à l'OL. Simple coïncidence ou joli clin d'œil du destin, c'est ce…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles