Le Mohammedan Sporting Club, un symbole de la minorité musulmane en Inde

·1 min de lecture

"Si nous sommes cent d'entre nous prêts à tuer deux millions d'entre eux, alors nous serons victorieux et ferons de l'Inde une nation hindoue.""Eux", ce sont les musulmans, alors violemment ciblés par Pooja Shakun Pandey. Cette meneuse ultra nationaliste s'exprimait ainsi fin décembre, devant des milliers des militants survoltés à Haridwar, à 200 kilomètres au nord de New Delhi. Son obsession ? Faire de l'Inde - un État pourtant laïc et multiconfessionnel depuis son indépendance en 1947 - un pays 100% hindou et délesté de sa minorité musulmane. Des propos outrageux, qui n'ont pourtant pas suscité la moindre réaction de Narendra Modi. Le silence du Premier ministre indien, au pouvoir depuis 2014, n'a pourtant plus grand-chose d'étonnant. "Ces idées sont très anciennes, mais elles sont désormais énoncées en toute impunité, sans qu'aucun membre du parti au pouvoir les condamne et avec le soutien tacite du gouvernement…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles