Mohed Altrad après le sacre de Montpellier : « Il en faudra d'autres pour asseoir une institution »

Mohed Altrad célébrant le premier titre de champion de France de l'histoire du MHR. (A. Réau/L'Équipe)

Après le premier titre de champion de France de l'histoire du MHR, son président Mohed Altrad estime qu'il en faudra d'autres pour que Montpellier devienne une terre de rugby.

Mohed Altrad, président de Montpellier, au micro de Canal+ après la victoire face à Castres vendredi en finale du Top 14 : « J'ai passé du temps à comprendre le rugby. J'ai fait des erreurs, je les ai corrigées. Mes erreurs ont été stigmatisées parfois de façon excessive. On a cherché notre identité au point qu'on a fini par s'égarer. Mais on a compris la leçon et en tant que connaisseurs de rugby, vous nous avez aidés et on a corrigé cela. J'ai appris que tout le monde devait tirer dans le même sens, joueurs, staff et président. Avec ce Brennus, on a accompli quelque chose, ça fait onze ans que je courais derrière, j'avais sous-estimé la tâche, mais ce n'est pas fini, il faut construire une histoire. Il en faudra d'autres pour asseoir une institution et pour que Montpellier devienne une terre de rugby. »

lire aussi

Les notes de Castres - Montpellier : Mercer tout terrain, Nakosi éteint

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles