Les moments forts de la saison du dixième titre de champion de France du PSG

·5 min de lecture

Le PSG a remporté son dixième titre de champion de France samedi soir. Revivez en images les moments forts de la saison parisienne en Ligue 1.

1re journée : à Troyes, une entame réussie

Malgré plusieurs absences (Neymar, Marquinhos, Verratti) et alors que le nom de Lionel Messi, qui s'apprête à signer à Paris, est sur toutes les lèvres, le PSG remporte son premier match de la saison face à un promu troyen séduisant (2-1). Alors que Navas est impérial dans les buts, une autre recrue phare impressionne pour ses débuts : le latéral droit Achraf Hakimi, auteur du but de l'égalisation d'une audacieuse volée à la 19e minute. Paris prend l'avantage deux minutes plus tard grâce à Icardi, et ne le perdra plus.

6e journée : Lyon, une première pour la MNM et une délivrance signée Icardi
Pour la première fois de la saison, Mauricio Pochettino aligne ensemble le tant attendu trio Messi-Neymar-Mbappé, en plus de Di Maria, lors du choc face à l'OL. Malgré cette attaque de feu, le PSG est chahuté par des Lyonnais entreprenants, et ne doit son salut qu'à un but dans le temps additionnel de Mauro Icardi. Un début d'habitude pour les Parisiens, qui s'imposeront de nouveau dans le temps additionnel face à Metz trois jours plus tard (là aussi 2-1).

9e journée : Rennes, le premier accroc
Après un début de saison parfait du point de vue comptable (8 victoires en 8 matches), le PSG se présente à Rennes le 3 octobre auréolé d'un succès de prestige face à Manchester City en Ligue des champions (2-0) plus tôt dans la semaine. Malgré la présence de son quatuor magique Messi-Mbappé-Neymar-Di Maria, le club parisien peine à inquiéter les Rennais (aucun tir cadré). Pire, il est surpris autour de la pause par Laborde (45e) et Tait (46e). Les Bretons s'imposent 2 à 0.

11e journée : Hakimi voit rouge, l'OM freine son rival
Vainqueurs difficiles de Leipzig en C1 cinq jours plus tôt (3-2), les Parisiens se déplacent au Vélodrome pour un choc qui promet des étincelles. Mais comme souvent, le PSG peine à enchaîner après la Ligue des champions. Si le public marseillais est bouillant, le spectacle sur le terrain est moins emballant, et accouche d'un 0-0. Le club de la capitale fait face à une défense de l'OM solide, et voit même Hakimi être expulsé pour une faute sur Ünder en position de dernier défenseur.

14e journée : Leo Messi enfin décisif à Nantes
Lorsque le PSG accueille Nantes le 20 novembre, tous les regards sont rivés sur Lionel Messi. Si l'Argentin a déjà marqué à trois reprises en Ligue des champions, son compteur est toujours vierge en Ligue 1, malgré 5 apparitions. Une éternité pour les supporters parisiens. La « Pulga » met fin à cette série en inscrivant le dernier but parisien à la 87e minute, pour sceller une victoire 3-1. Quelques minutes plus tôt, c'est lui qui provoquait le c.s.c. de Denis Appiah pour le deuxième but parisien.

15e journée : à Saint-Etienne, la malédiction Neymar continue
Au moment où Neymar s'écroule sur la pelouse de Geoffroy-Guichard à la suite d'un contact avec le Stéphanois Yvann Maçon, les supporters parisiens s'attendent au pire, au vu du passif du Brésilien en termes de blessure. Et ils ont raison. Si les Parisiens s'imposent (3-1), ils déchantent très vite en apprenant sa durée d'indisponibilité : 6 à 8 semaines, en raison d'une entorse à la cheville gauche. S'ensuivra une course contre la montre avant le huitième de finale aller de Ligue des champions face au Real, durant lequel l'attaquant entrera en fin de rencontre.

23e journée : La revanche en terre lilloise
La perte du titre au profit du LOSC la saison précédente avait fait l'effet d'une déflagration. C'est donc l'esprit revanchard que les Parisiens se déplacent au stade Pierre-Mauroy. D'autant plus que Paris sort d'une élimination surprise en Coupe de France face à Nice (0-0, 5-6 aux t.a.b.). Sur le terrain, les Lillois sont balayés, plombés notamment par la performance de leur gardien Ivo Grbic. Presnel Kimpembe s'offre son premier but en Ligue 1, et les Parisiens tiennent leur succès référence (5-1) en Championnat.

28e journée : Bordeaux, la bronca après le fiasco
La démonstration du PSG face à la lanterne rouge bordelaise (3-0) passe presque inaperçue ce 13 mars. Tous les esprits sont encore marqués par la déroute subie face au Real Madrid quatre jours plus tôt (défaite 3-1 et élimination en huitièmes de finale de Ligue des champions). La veille, les ultras du PSG ont appelé à la démission du président Nasser al-Khelaïfi. Sur le terrain, les principaux ciblés s'appellent Neymar et Léo Messi. Les sifflets envers ce dernier feront d'ailleurs beaucoup de bruit partout dans le monde.

29e journée : Monaco, bonjour tristesse
Une semaine après sa houleuse victoire à Bordeaux, le PSG a l'occasion de franchir une nouvelle étape vers la réconciliation avec ses supporters, face à un Monaco fraîchement éliminé par Braga en Ligue Europa. Mais les Parisiens montrent un manque cruel d'envie et sont logiquement punis par un Monaco plus entreprenant (3-0). Alors que les choix de Pochettino (quatre milieux titularisés mais aucun créateur) sont critiqués, le PSG qui n'a plus rien à jouer se dirige vers une triste fin de saison.

32e journée : un Classique sans être magique
Malgré la fronde d'une partie de ses supporters, le PSG domine l'OM, son dauphin au classement (2-1). La partie n'a rien de spectaculaire, Neymar ouvrant le score en devançant Pau Lopez (12e), sorti de manière hasardeuse. Puis le Brésilien obtient un penalty que Kylian Mbappé transforme (45e + 5) alors que Duje Caleta-Car avait égalisé pour Marseille (31e) en profitant d'une erreur de Donnarumma. Le VAR, déjà sollicité pour accordé le penalty à Mbappé, finit par être l'acteur décisif de ce Classique en refusant un but de Saliba (86e).

34e journée : un nul au goût amer pour sceller le titre
Lionel Messi inscrit un but d'une superbe frappe du gauche (68e) face à Lens dans un Parc des Princes amorphe. Il suffit d'un point à Paris pour être sacré et alors que le PSG s'achemine vers la victoire, Corentin Jean égalise pour les Sang et Or (88e). La fête est quelque peu gâchée.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles