Monaco 1992, presque à jamais les premiers

Novembre 1991, Monaco s'impose 1-0 à Louis-II contre les modestes suédois de Norrköping grâce à un but de Christophe Robert. Avec la victoire 2-1 de l'aller en Scandinavie, le club de la Principauté s'offre tranquillement son ticket pour les quarts de finale de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes. Arsène Wenger et ses hommes vivront donc le printemps européen, au contraire de tous les autres pensionnaires de la D1 française : Marseille, finaliste 1991, tombe contre le Sparta Prague en Coupe des champions, Auxerre se fait sortir à Anfield par Liverpool en Coupe de l'UEFA. Comme l'AS Cannes, maîtrisée par le Dinamo Moscou, et l'Olympique lyonnais, surclassé par les Turcs de Trabzonspor. L'ASM sera donc le dernier représentant français... ou pas. "Monaco était un peu mal aimé parce qu'on était l'équipe de la Principauté", se souvient Luc Sonor, défenseur durant la campagne. Mais pour lui comme ses coéquipiers, il n'y avait…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles