Monaco et le bénéfice de l'absence

SO FOOT

Peu nombreux étaient ceux qui croyaient en lui. On lui promettait même l'enfer. Face à Sergio Agüero, Leroy Sané, Kevin De Bruyne ou Raheem Sterling, il allait se casser la gueule. Mordre la poussière. Perdre ses reins. Finir en miettes. Et puis finalement, Andrea Raggi a assuré. Pas pendant 90 minutes, son corps ne lui a pas permis. Mais durant plus d'une heure, l'Italien s'est efforcé de se mettre au niveau de celui qu'il remplaçait. Pas une mince affaire quand il s'agit de Kamil Glik, considéré par beaucoup comme le véritable patron de la défense monégasque. Celui qui tient la baraque. L'indispensable, pensait-on. C'était sous-estimer son suppléant, et oublier que des absences peuvent parfois réserver de bonnes surprises.

Gagner avec des remplaçants, la belle histoire


Car pour le moment, Leonardo Jardim n'a pas regretté d'avoir à piocher dans la liste de ses seconds couteaux lorsqu'un…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages