Monaco enfonce Reims qui finit encore à dix

Face à des Rémois réduits à dix dès la 22e minute après l'expulsion de Bradley Locko, les Monégasques se sont imposés (3-0) grâce à des buts signés Alexandre Golovine (47e), Takumi Minamino (87e) et Wissam Ben Yedder (90e).

Monaco fait la différence après la pause

Monaco s'est imposé à Reims, ce dimanche, dans le cadre de la 8e journée de Ligue 1. De nouveau réduits à dix après l'expulsion sévère de Bradley Locko (22e), les Champenois ont craqué en seconde période.

Pour sa 100e en Ligue 1, le défenseur de l'ASM Axel Disasi s'est rappelé au bon souvenir du club champenois dont il porta les couleurs de 2016 à 2020, en centrant parfaitement pour la tête de Golovine. D'une tête croisée, le Russe oublié par Ibrahim Diakité, tout juste entré à la place d'Arbër Zeneli, trompait Yehvann Diouf, préféré dans le but à Patrick Pentz (47e).

lire aussi

Le film du match Reims-Monaco

Pour sa troisième apparition en L1 - la première depuis le 22 novembre 2020 lors de Reims-Nîmes (0-1) - le gardien rémois de 22 ans a pourtant réalisé un match solide. Vigilant sur une frappe de Golovine (18e), il a aussi sorti une double parade devant Breel Embolo et Wissam Ben Yedder (21e) et a encore été décisif devant le capitaine de l'ASM (64e).

En infériorité numérique, les Rémois peuvent nourrir des regrets car ils ont eu des opportunités pour recoller au score. À l'affût sur une reprise d'Emmanuel Agbadou repoussée par la barre d'Alexander Nübel, Folarin Balogun marquait de la tête mais son but était refusé pour hors-jeu (61e). Puis après un numéro de Junya Ito, Andreaw Gravillon, servi par un centre en retrait du Japonais, ratait le cadre (74e).

L'ASM a finalement enfoncé le clou face à une courageuse équipe champenoise en fin de match, grâce à des buts de Takumi Minamino parfaitement servi par Embolo (87e), avant que Wissam Ben Yedder ne scelle la victoire qui permet aux Monégasques de grimper provisoirement à la 5e place de L1.

Le fait du match : Reims finit encore à dix !

Pour la cinquième fois de la saison, le Stade de Reims n'est pas parvenu à finir une rencontre de L1 à onze. Bradley Locko a été expulsé dès la 22e minute. Un carton rouge direct sévère dégainé par l'arbitre M. Bollengier sanctionnant la fin de geste non maîtrisée du piston droit rémois sur un dégagement où, après avoir relancé du pied gauche, il a involontairement écrasé le tendon d'Achille gauche de Breel Embolo, en retard pour jouer le ballon. « Le minimum, ce serait de contrôler à la VAR, fulminait Gravillon à la pause, au micro de Prime Vidéo. Au bout d'un moment, il faut arrêter, ce n'est pas logique le carton rouge, je ne suis pas d'accord. »

Une colère amplifiée en début de seconde période, quand le Monégasque Maghnes Akliouche ne fut sanctionné que d'un carton jaune, après avoir laissé traîner les crampons sur la cuisse du gardien rémois Diouf (64e).

18

Monaco, qui reste sur 9 déplacements sans défaite en L1 (7 victoires, 2 nuls), a marqué lors de chacun de ses 18 derniers matches de Ligue 1, meilleure série en cours.