Monaco : Henry n’est "pas encore prêt à entraîner" lâche Golovin

Aleksandr Golovin a tenté d’analyser le terrible échec de Thierry Henry comme entraîneur de l’AS Monaco. Pour l’international russe de l’ASM, le technicien français n’a pas su faire abstraction de son passé de joueur.
Aleksandr Golovin a tenté d’analyser le terrible échec de Thierry Henry comme entraîneur de l’AS Monaco. Pour l’international russe de l’ASM, le technicien français n’a pas su faire abstraction de son passé de joueur.

Hyper exigence, manque de tact, ego surdimensionné ... Thierry Henry a vécu un calvaire à Monaco, pour sa première expérience à la tête d’une équipe professionnelle. Mais il faut dire aussi qu'il n'a pas épargné ses joueurs. Était-ce prématuré pour lui ?

"Peut-être qu’il n’a pas su faire abstraction de son passé de joueur", a suggéré Aleksandr Golovin. Dans une interview relayée par le Sun, l’international russe de Monaco a livré un éclairage sinon inédit, du moins révélateur de la personnalité de l’ancien Gunner.

"Il devenait nerveux et criait beaucoup"

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"Quand les choses n’allaient pas à l’entraînement, il devenait nerveux et criait beaucoup. Ce n’était peut-être pas nécessaire", a témoigné le milieu de terrain, exemples à l’appui. "Il venait sur le terrain et nous montrait ce qu’il fallait faire. Il s’emparait du ballon et criait 'essayez de me prendre le ballon'. Les joueurs restaient calmes, même si certains ont peut-être été un peu choqués."

Une transition inachevée

Gilles Grimandi, le nouveau directeur technique de Nice, qui fut le coéquipier  de Thierry Henry à Monaco, disait de lui qu’il devait "tuer le joueur". Et changer de logiciel pour opérer sa mue. Certaines de ses attitudes ont pu fragiliser les joueurs. "Il n’a pas terminé sa transition vers un rôle d’entraîneur, estime Golovin. Il était un joueur incroyable et les seuls qui...

Lire la suite sur RMC Sport

Ce contenu peut également vous intéresser :

À lire aussi