Monaco ramène un bon point de Leipzig

Ligue des Champions – Pour sa première européenne de la saison, Monaco s’est retroussé les manches et a ramené un bon point de Leipzig, mercredi, au terme d’un duel âpre et peu spectaculaire (1-1).

Falcao n’a pas marqué mercredi soir. Il n’a jamais eu le moindre ballon exploitable….

 

Après avoir goûté au caviar mardi soir avec les débuts du PSG en C1 face au Celtic (0-5), les supporters français ont eu droit ce mercredi à des pâtes au beurre avec l’entrée en lice de Monaco sur la pelouse de Leipzig. Nourrissant mais sans saveur. Menés au score suite à une échappée de Forsberg côté gauche à la 33e minute, les Monégasques ont eu le mérite de réagir rapidement puisqu’il ne leur a fallu que 117 secondes pour égaliser, grâce à un but de renard de Tielemans (34e).

Vice-champion d’Allemagne, Leipzig s’est créé les meilleures occasions du match, mais elles furent rares. La flèche Werner en a eu deux (25e et 52e), et l’ancien Parisien Augustin a obligé Benaglio à l’exploit en fin de match sur un tir puissant du droit (82e). Pour le reste, ce match ne fut qu’une succession de duels plus âpres les uns que les autres, et d’approximations techniques pas vraiment dignes d’un match de Ligue des champions. Après l’humiliation subie à Nice samedi en L1 (4-0), les hommes de Jardim voulaient se rassurer défensivement. De ce point de vue, la mission est accomplie.

Le chiffre : 1
Leipzig a disputé mercredi le premier match européen de son histoire. Crée en 2009, le club allemand cher à Red Bull est passé en 8 ans de la D5 à la Ligue des champions.


Upamecano, une option pour les Bleus ?
Du côté de Monaco, pas vraiment de flop, ni vraiment de top, hormis Keita Baldé qui a fait forte impression dans le dernier quart d’heure. Avec sa vitesse et sa technique, l’ancien joueur de la Lazio Rome devrait traumatiser plus d’un défenseur de L1 dans les semaines à venir. Côté Leipzig, Werner a confirmé qu’il était un poison mais c’est le Français Upamecano qui est largement sorti du lot. Le défenseur de 18 ans a impressionné par sa puissance et sa rigueur défensive. Pour preuve, Monaco ne s’est pas créé la moindre occasion mercredi. Deschamps serait peut-être bien inspiré d’en faire le complément idéal de Varane en charnière centrale.


Pour finir, on a aimé…
La réaction rapide des Monégasques qui n’ont pas tergiversé après l’ouverture du score des Allemands. La bande à Jardim s’est retroussée les manches et a montré qu’elle avait du caractère.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages