Monaco s'impose au Pirée face à Olympiakos et égalise dans la série des quarts de finale en Euroligue

·4 min de lecture

L'AS Monaco a survolé le deuxième match (96-72) des quarts de finale de l'Euroligue vendredi au Pirée et a repris l'avantage du terrain avant les deux matches à domicile mercredi et vendredi prochains.

Monaco est en vie et bien en vie. Étouffée mercredi lors du lancement de son quart de finale face à Olympiakos (54-71), l'équipe de la principauté a tout renversé vendredi au Pirée et s'est imposée largement (96-72), inscrivant quasiment le double de points par rapport au premier match pour égaliser dans la série (1-1) au meilleur des cinq matches. Les Monégasques ont repris l'avantage du terrain et auront deux matches à domicile mercredi 27 et vendredi 29 pour valider leur billet pour le Final Four de Belgrade fin mai.

L'ASM avait pourtant mal commencé et était menée de dix points (6-16) dans le premier quart-temps. Mais avec l'aide du banc d'abord, Dwayne Bacon (17 points, 6 rebonds, 3 interceptions), Paris Lee (8 points, 4 passes décisives), Donta Hall, Danilo Andjusic (19 points, 5 rebonds), qui n'avait pas joué mercredi et un Mike James stratosphérique ensuite (21 points en deuxième mi-temps pour le meneur US, 23 au total à 5 sur 8 à longue distance), la « Roca Team » a imposé son rythme et son adresse pour entrer dans le dernier quart avec 18 points d'avance et assurer son large succès dans les cinq dernières minutes.

20-0 avant la mi-temps

Les ajustements effectués par l'entraîneur serbe de Monaco Sasa Obradovic ont été payants, son équipe, au jeu arrêté sur demi-terrain mercredi, a cette fois fait circuler la balle (passes décisives) et trouvé des shooteurs ouverts en bout de chaîne (13 sur 26 à trois points) sur des renversements d'attaque, et même à plusieurs reprises à la limite du temps offensif. Elle a aussi mis du rythme et densifié sa défense pour provoquer vingt balles perdues.

Après avoir laissé passer l'orage du début de match alors que Moustapha Fall (6 points, 5 rebonds, 2 contres) dominait en défense, les partenaires de Yakuba Ouattara, non entré en jeu mercredi et cette fois placé dans le cinq à la place d'Alpha Diallo, forfait (problème musculaire), ont gagné des ballons dans le deuxième quart-temps et fait tourner le match sur un 20-0 en cinq minutes dans le deuxième quart-temps.

Mike James

« J'ai été un peu passif en première mi-temps et je suis revenu plus agressif ensuite. Ça va être une longue série »

Hors rythme mercredi (2 points), Dwayne Bacon a cette fois trouvé la mire sur des initiatives individuelles. Monaco accentuait même son avance à la pause (40-28) après un tir à trois points au buzzer de la mi-temps d'Andjusic.

L'orage annoncé au retour des vestiaires n'a fait aucun dégât côté monégasque. Il a au contraire été déclenché par un Mike James exceptionnel dans le troisième quart-temps. Libéré, en pleine confiance, volant même des ballons pour conclure en contre-attaque, le meneur US inscrivait seize points et six paniers dans le seul troisième quart-temps (contre deux paniers sur les six premiers quart-temps de la série), notamment un trois points à huit mètres dont il a le secret.

21 points en deuxième mi-temps pour Mike James

Rien de mieux pour climatiser le palais de la paix et de l'amitié et donner dix-huit points d'avance à son équipe à l'entame du dernier quart-temps (69-51). Un rebond offensif de Sacha Vezenkov, dû à l'inattention de Hall et trois lancers de Kostas Sloukas donnaient cinq points gratuits à Olympiakos pour revenir à moins quatorze à six minutes de la fin.

Mais pas de quoi entretenir l'espoir d'un retour pour les Grecs qui étaient de nouveau enfoncés après un nouveau tir primé de Mike James (79-60) à l'entrée des cinq dernières minutes puis une faute antisportive de Shaquielle McKissic sur Donta Hall qui achevait les coéquipiers de Moustapha Fall (96-72 au final), battus seulement pour la deuxième fois de la saison dans leur salle en Euroligue.

Le rythme et la confiance ont totalement changé de camp, avant la double confrontation mercredi et vendredi prochains à Gaston-Médecin. « J'ai été un peu passif en première mi-temps et je suis revenu plus agressif ensuite. Ça va être une longue série », a néanmoins prévenu Mike James avant le retour à Monaco.


Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles