Monaco s'impose au Pirée et prend sa revanche sur l'Olympiakos en Euroligue

Mike James a inscrit 20 points pour aider Monaco à s'imposer au Pirée. (Euroleague)

En déplacement au Pirée, Monaco a frappé fort en s'imposant dans la salle de l'Olympiakos jeudi soir (81-76). Six mois après leur défaite au match 5 des quarts de finale d'Euroligue sur le même parquet, les Monégasques ont pris leur revanche, portés par Élie Okobo (23 points) et Mike James (20).

Le volcan a grondé mais cette fois, il n'est pas rentré en éruption. Six mois après le match 5 épique des quarts de finale d'Euroligue remporté par l'Olympiakos aux dépens de Monaco (88-94), la Roca Team a pris une revanche éclatante dans la salle de la Paix et de l'Amitié jeudi soir (81-76) en infligeant au club grec sa première défaite de la saison. De retour en tribunes, les 12 000 fans du Pirée ont poussé mais leurs joueurs n'ont jamais réussi à reprendre le contrôle du match dans le dernier quart-temps.


lire aussi

Calendrier/résultats de l'Euroligue

Renforcés par les arrivées d'Élie Okobo et Jordan Loyd cet été dans un profil créatif ou de John Brown, si précieux en défense et dans les tâches obscures (3 rebonds offensifs, 2 interceptions), les Monégasques ont étalé leurs progrès jeudi soir. Menés de huit points après un retour des vestiaires raté (33-41, 21e), ils ont infligé un 23-10 à l'Olympiakos pour clore le quart-temps. Une série lancée par le trio Okobo-Loyd-Mike James (53 points cumulés).


Un « run » puis une fin de match maîtrisée

Loyd a planté huit points de suite, dont deux tirs primés, pour égaliser. Groggy, les joueurs de Georgios Bartzoukas sont passés derrière au score quelques instants plus tard quand Mike James (20 points, 6 rebonds, 5 passes) a chipé le ballon à Thomas Walkup pour claquer un dunk sur jeu rapide (43-41, 23e). Déjà précieux en début de match, le meneur américain a passé le relais à Elie Okobo (23 points) pour conclure le « run » monégasque avec deux nouvelles flèches primées, à cheval sur le troisième et quatrième quart-temps (51-59, 32e).

Avec encore dix minutes à jouer, Monaco a ensuite étalé une denrée rare ces dernières semaines : sa maîtrise. Balbutiante contre le Maccabi Tel-Aviv ou le Panathinaïkos - en dilapidant une avance de 19 puis 18 points - l'équipe de Sasa Obradovic a parfaitement contenu le retour grec. Star du début de saison européen, Sasha Vezenkov n'a pas pesé (13 points, 4 sur 9 au tir), harcelé par John Brown en défense. Et le volcan s'est calmé pour de bon quand Okobo a fait mouche une dernière fois derrière l'arc sur la tête de l'ailier-fort bulgare (80-68, 38e).

L'Olympiakos du pivot français Moustapha Fall (5 points, 3 rebonds) voit Monaco revenir à sa hauteur à la deuxième place provisoire de l'Euroligue. Un rang encore jamais atteint par le club du Rocher, plus que jamais candidat au Final Four.


Le résumé de Partizan Belgrade - Zalgiris Kaunas


Le résumé de Valence - Alba Berlin


Le résumé de Maccabi Tel-Aviv - Panathinaïkos


Le résumé de Real Madrid - Virtus Bologne