Monaco s'incline chez l'Olympiakos pour son premier match de play-offs en Euroligue

·3 min de lecture

Pour ses débuts en play-offs d'Euroligue, Monaco a été étouffé en Grèce par l'Olympiakos, mercredi lors du match 1 de son quart de finale (54-71). La Roca Team devra réagir vendredi, toujours au Pirée, lors de la deuxième rencontre.

Fort de ses trois couronnes européennes (1997, 2012 et 2013), l'Olympiakos a souhaité à sa manière la bienvenue à Monaco en play-offs de l'Euroligue. Dans une Salle de la Paix et de l'Amitié pleine à craquer, le club grec a étouffé la Roca Team (71-54) mercredi soir lors du match 1 du quart de finale entre les deux équipes.

lire aussi

Le film du match

Mardi après-midi, Sasa Obradovic et ses hommes s'étaient envolés au Pirée sur une jolie dynamique : sept victoires en huit matches pour clôturer la saison régulière. Mais la meilleure attaque de l'Euroligue (84 points de moyenne) a connu un jour sans en Grèce, trois semaines après avoir étrillé le même adversaire sur le Rocher (92-72).

Chauffé à blanc par l'hommage rendu à la légende Vassilis Spanoulis avant le coup d'envoi, l'Olympiakos a mis un quart-temps à se régler. Monaco en a profité pour prendre un petit avantage (8-15, 10e), sur un tir primé de Paris Lee à quelques secondes du buzzer. Le dernier rayon de soleil pour l'attaque du Rocher en première mi-temps.

L'entrée de Shaquielle McKissic et le retour de Thomas Walkup ont dérouté les porteurs de balle monégasques, Mike James en tête, contraints de prendre des tirs très difficiles. Deux tirs lointains de McKissic (12 points) ont donné l'avantage pour de bon à l'Olympiakos (26-22, 16e) qui a pu compter sur l'impact de ses deux Français : Moustapha Fall (4 points, 6 rebonds, 2 contres) et Livio Jean-Charles (6 points, 7 rebonds).

Le match 2 dès vendredi en Grèce

Après la pause, son compatriote Thomas Walkup (11 points, 4 interceptions) a pris le relais en transperçant le filet à sept mètres puis avec un dunk sur la tête de Mike James à qui il venait de subtiliser le ballon (44-30, 25e). Sur son banc, Sasa Obradovic a longtemps cherché le bon cinq pour retrouver un peu de souffle en attaque. Le coach serbe l'a trouvé en fin de dernier quart-temps avec l'impact de Donta Hall (10 points, 6 rebonds). Trop tard pour inverser la tendance.

Ses vétérans Giorgios Printezis et Kostas Sloukas en tête, l'Olympiakos avait retrouvé son adresse longue distance pour voguer vers une victoire tranquille dans ce premier match des quarts de finale. « Nous devons contrôler nos émotions. Ce match nous a montré qu'il fallait attaquer avec un plan », a réagi Sasa Obradovic au micro de l'Euroligue, déjà tourné vers le match 2, vendredi dans la même salle.

Copieusement hué par le public de l'Olympiakos, comme tout ancien joueur du Panathinaïkos - Mike James (10 points, 3 sur 9 au tir) voudra aussi se rattraper pour éviter à la Roca Team de rentrer à Monaco au pied du mur.

lire aussi

Le tableau des play-offs

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles