Avec Monaco, le Tigre Falcao est enfin en mode Ligue des champions

La scène se déroule au début du mois de novembre, au Stade Louis II, où Monaco s'apprête à disputer son quatrième match en phase de groupes de la Ligue des champions face au CSK Moscou. Pendant l'échauffement, Falcao, au milieu de la ronde que forme ses partenaires, prend la parole. "Il a fait un beau discours, expliquait Fabinho le lendemain. Il nous a dit qu'il fallait jouer avec le cœur, pas seulement avec nos qualités. Ses mots nous ont motivés". Face au club russe, l'attaquant colombien avait inscrit un doublé mais ses performances n'expliquaient pas encore tout à fait son importance pour l'équipe monégasque. Alors que son leadership lui était surtout conféré par son passé, Falcao prouve qu'il est encore un grand joueur du présent. 

Les crocs du Tigre, Mbappé toujours plus haut : les 6 choses à retenir de la victoire monégasque

Monté en puissance

Jamais avare de conseils et écouté par un vestiaire inexpérimenté, Radamel Falcao tient depuis son retour une légitimité naturelle sur le Rocher. Couvé par ses dirigeants et choyé par Leonardo Jardim, le Colombien a longtemps été considéré comme la bête de foire à exposer en vue du prochain mercato. Il faut dire que sa première partie de saison, satisfaisante et même surprenante d'un point de vue comptable, n'avait tout de même pas donné toutes les garanties d'un retour au plus haut niveau. Ses premiers appuis difficiles, ses efforts mesurés et son placement plus statique dans la surface de réparation adverse avait dressé le portrait robot du joueur de talent vieillissant, se servant plus volontiers de son expérience pour compenser tous les manques. Mercredi soir, face à Dortmund, le Tigre a montré qu'il devait être mieux considérer. 

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages