Monaco: Vasilyev assume avoir touché des commissions sur les plus-values

Dans un article de novembre 2018, Mediapart avait révélé que Vadim Vasilyev, alors vice-président de l’AS Monaco, touchait 10% de commissions sur les plus-values réalisées lors de chaque transfert. Des révélations issues des Football Leaks obtenus par le journal allemand Der Spiegel. Près d’un an et demi après, le Russe, démis de ses fonctions à l’ASM en février 2019, est revenu sur cette information, qu’il confirme et assume.

"C'était mon contrat"

"Il est dommage que Mediapart expose des documents volés, a-t-il d’abord regretté dans une interview à L’Equipe. C’est normal car je n’ai trompé personne, je n’ai pas inventé cette prime, c’est le président qui me l’a proposée. C’était mon contrat, je n’ai jamais pris les grandes décisions seul, tout était validé par le président. Étant un bon négociateur, j’ai amené les prix au maximum."

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Arrivé en 2013 à Monaco, d’abord comme conseiller du président Dmitri Rybolovlev, puis comme vice-président après avoir été directeur sportif, Vasilyev a mis en place un fructueux système de trading, consistant à acheter des joueurs à fort potentiel avant de les revendre beaucoup plus cher quelques années plus tard. Selon les estimations de l’observatoire du football européen (CIES), Monaco est devenu le seul club au monde à encaisser un milliard d’euros de transferts depuis 2010.  Sous sa houlette, le club a vendu à des montants énormes Kylian Mbappé,...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi