Le monde des ultras se mobilise pour Noa

SO FOOT
·1 min de lecture

"Noa, c'est une anguille, il aime les clubs en vogue. Une fois c'est Paris, une autre fois Marseille. En ce moment, c'est Lens parce que c'est la sensation de la L1. Mais son club de cœur reste toujours V.A", explique Lylian, son beau-père. Il y a donc un côté épicurien du foot chez cet ado de 15 ans atteint d'une infirmité motrice cérébrale (IMC). "Il adore aller dans les stades, c'est son échappatoire du week-end après avoir passé sa semaine à l'IME (NDLR, institut médico-éducatif). Au stade du Hainaut, il vit les matchs à fond dans son fauteuil roulant, à défaut de pouvoir jouer au foot comme les autres jeunes. "

"On nous invite aussi à aller au stade Vélodrome, à Bollaert, à Geoffroy-Guichard, en Allemagne ou en Pologne. On fera quelques stades quand ils seront rouverts au public."

"…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com