MONDIAL 2018 - Cristiano élimine le Maroc, le Portugal se rapproche de la qualification

Yahoo Sport

COUPE DU MONDE – Le Portugal a peiné pour venir à bout d’un Maroc joueur jusqu’au bout. Mais l’autre Seleção compte dans ses rangs un joueurs insatiable : Cristiano Ronaldo, déjà quatre buts dans cette Coupe du Monde (1-0).

CR7, inarrêtable
CR7, inarrêtable

Portugal – Maroc : 1-0 (Cristiano Ronaldo, 5e)

Bis repetita pour le Maroc. Après une défaite à 68 % de possession de balle lors du premier match face à l’Iran, voici la défaite malgré 15 ballons touchés dans la surface adverse, contre 4 pour les Portugais. Et à chaque fois, au bout, le même résultat : 1-0 et zéro point qui font mal, puisque la dernière défaite est aussi celle de trop : cet après-midi, les Lions d’Hervé Renard sont d’ores et déjà éliminés de la Coupe du Monde. Quant au Portugal, il se rapproche très près des huitièmes de finale après un match moyen. Merci Cricri.


Quand il se jette devant le pied d’Amrabat pour mettre une tête plongeante au fond des filets d’El-Kajoui, CR7 en est au chiffre hallucinant de quatre buts marqués en cinq tirs dans ce Mondial (1-0, 5e). Surtout, il met son pays dans une position très favorable. Une bonne idée, puisque Gonçalo Guedes ne parviendra jamais à la rendre confortable, la faute à un plat du pied complètement manqué (51e, avant la frappe de Cristiano dans les nuages) ou à un duel perdu face au portier marocain sur une remise parfaite de Ronaldo (39e). Finalement, Fernando Santos et son groupe pourront tirer un grand coup de chapeau à leur propre portier : son arrêt monumental sur une tête de Belhanda (57e) vaut largement un but, autant qu’il symbolise le manque de mordant des Lions de l’Atlas au moment de conclure. Usant et abusant des centres face à une charnière Pepe – Fonte maîtresse dans les airs, les coéquipiers de Benatia (frappe au-dessus 61e et 90e+3, tête à côté 78e)  ont été trop imprécis pour espérer mieux. Les voilà donc éliminés après deux prestations intéressantes. Il ne leur reste plus qu’un match face à l’Espagne pour définitivement sortir avec les honneurs.


Ronaldo dedans, Belhanda dehors
L’un a commencé par marquer avant de se montrer globalement discret. L’autre a couru après le score, s’est démené pour faire trembler l’adversaire, mais tantôt a manqué de précision, tantôt est tombé sur un grand Rui Patricio. Et comme il n’y a pas de place pour le romantisme dans une Coupe du Monde, c’est le tueur clinique qui continue sa route, pendant que l’esthète improductif reste sur le bord du chemin. Allégorie ?


Le calendrier des deux équipes
Lundi 25 juin : Iran – Portugal (Saransk, 20h) et Espagne – Maroc (Kaliningrad, 20h)


____________________________________________________

Téléchargez l’App Yahoo Sport

À lire aussi