Mondial 2018: des hooligans pourront être interdits d'entrée en Russie

Le président russe Vladimir Poutine a promulgué ce lundi une loi durcissant la législation contre les responsables de troubles lors de rencontres sportives. Elle prévoit notamment l'interdiction d'entrée en Russie aux hooligans étrangers, à quatorze mois du Mondial 2018 (14 juin-15 juillet).

La Russie compte filtrer les entrées au Mondial 2018. Les hooligans pourront en effet être interdits d'entrée en Russie durant le temps des compétitions sportives, selon une loi promulguée ce lundi par le président russe Vladimir Poutine. Et ce, à certaines conditions : s'ils ont déjà violé les règles des manifestations sportives en Russie ou à l'étranger ou s'il y a des informations sur leur volonté de commettre de tels actes.

Jusqu’à quinze jours de détention

Cette loi précise que l'amende pour les spectateurs "violant les règles des manifestations sportives" passera de 20 000 à 40 000 roubles, autrement dit 335 à 670 euros, et pourra être assortie d'une peine de détention allant jusqu'à quinze jours.

Ce terme n'inclut pas les violences commises en marge des manifestations sportives, pour lesquelles le Parlement avait déjà durci la législation l'an passé. Les peines de prison pour violence peuvent désormais être de sept ans, et jusqu'à huit si les fauteurs de trouble sont arrêtés en possession de pétards ou fumigènes.

A lire aussi >> Mondial 2018: le Brésil premier pays qualifié

La Fifa confiante "dans les autorités" pour le Mondial 2018

Des affrontements entre supporters russes et anglais avaient marqué l'Euro 2016 en France, provoquant des inquiétudes pour la sécurité des spectateurs souhaitant assister à la Coupe des Confédérations (17 juin-2 juillet 2017) ou au...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages