Mondial : pour les Bleus, une première place à décrocher en attendant la suite

Antoine Brizard et Earvin Ngapeth lors de France-Slovénie (3-2). (N. Luttiau/L'Équipe)

La France doit assurer la première place de son groupe ce mardi (17 h 30) avant de connaître mercredi son adversaire en huitièmes, en fonction du classement général de tous les qualifiés.

Lundi après-midi, en sortant de leur car pour s'engouffrer dans le centre d'entraînement, les Slovènes ont à peine jeté un regard vers leurs bourreaux, qui lézardaient au soleil en attendant leur navette. Après deux heures d'entraînement light entrecoupées de travail musculaire et achevées par de la récupération (bains froids), les Français quittaient les lieux l'humeur badine.

La veille, un nouveau match d'anthologie, remporté 3-2 après avoir sauvé trois balles de match puis exécuté les vice-champions d'Europe au tie-break (15-7), s'était inscrit dans le livre d'or des champions olympiques. Pourtant portée à bout de bras par 11 000 fidèles, la Slovénie s'est de nouveau liquéfiée au moment de conclure face aux Bleus, comme au tournoi de qualification olympique 2020. Pas de quoi s'enflammer néanmoins, car le format particulier de ce Mondial maintient un voile opaque sur la suite des événements.

lire aussi
Les Bleus battent la Slovénie au tie-break et se qualifient pour les huitièmes

Les Bleus vont tourner
Assurés d'être en huitièmes (du 3 au 6 septembre), les Bleus seront premiers de leur groupe s'ils s'imposent ce mardi face au Cameroun. Pas tout à fait un « match de coiffeurs », même si le sélectionneur Andrea Giani, tout en suivant le dénouement d'Argentine - Pays-Bas (2-3) sur son smartphone, confiait lundi qu'il allait largement faire tourner et probablement ménager Earvin Ngapeth, monstrueux depuis l'ouverture. Mais l'opposant des Bleus en huitièmes ne sera très certainement connu qu'à l'issue de la dernière journée du premier tour, mercredi, après un classement général des seize qualifiés (2 premiers de chaque groupe et 4 meilleurs troisièmes) avec des oppositions croisées prédéterminées (1er contre 16e, 2e face au 15e, etc.).

lire aussi
L'actu du volley

Protégés afin de garantir du public dans leurs salles en huitièmes, les pays hôtes, Pologne et Slovénie, seront classés têtes de série n° 1 et n° 2, si bien entendu la seconde assure sa place en phase couperet. Le classement général sera défini par la position finale dans chaque groupe puis par le nombre de victoires, de points, et les ratios de sets puis de points gagnés/perdus. Même première de groupe, la France peut donc tomber sur un os, type Argentine, bronzée aux JO, qui ne peut désormais plus terminer première de son groupe.

D'où l'importance d'assurer trois sets secs, ce mardi soir, face au vice-champion d'Afrique, afin de terminer le plus haut possible et attendre sereinement la future proie, à Ljubljana ou à Gliwice (Pologne), près de Katowice, en Silésie, en fonction de la partie de tableau dans laquelle l'équipe de France sera versée. Un séjour prolongé à Ljubljana ne serait pas pour lui déplaire.