Mondial de handball : suspendue, la Russie quand même au rendez-vous

Adrien Hemard
·1 min de lecture

Championne du monde en 1993 et 1997, quatre fois championne olympique, et championne d’Europe en 1996, la Russie est une grande nation de handball. En témoignent ses 22 participations en 27 éditions aux championnats du monde. De ce point de vue là, ce n’est pas étonnant de voir les Russes au programme de ces Mondiaux en Egypte. Ce qui interroge, c’est que le 17 décembre dernier, le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a suspendu la Russie de toutes compétitions internationales pour deux ans, alors que l’Agence Mondiale Antidopage avait prononcé une sanction de quatre ans. Historique, cette peine n’empêche pas les handballeurs russes de débarquer en Egypte moins d’un mois plus tard.

Une participation sous conditions

En réalité, ils ont été autorisés à participer au nom de "l’équipe de la fédération russe de handball". C’est-à-dire sous bannière neutre, ce qui sera le cas des équipes et athlètes russes n’ayant jamais été sanctionnés pour dopage pendant la durée de la suspension prononcée par le TAS. Concrètement, au-delà du nom, la Russie évoluera dans ces Mondiaux sans son drapeau, sans aucun signe distinctif sur ses maillots et sans son hymne. Officiellement, on parlera aussi de joueurs "neutres", et non pas russes. "...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi