Pour son Mondial, le Qatar paie le voyage de fans en échange de commentaires positifs sur les réseaux sociaux

La Coupe du monde débutera le 20 novembre. (F. Faugère/L'Équipe)

Le comité d'organisation du Mondial 2022 a avoué ce lundi, à l'agence Reuters, payer des groupes de supporters pour qu'ils se rendent au Qatar. En précisant que les spectateurs sélectionnés doivent respecter divers engagements de communication.

Alors qu'une nuit d'hôtel à Doha, pendant la Coupe du monde, coûte en moyenne 2 000 euros et que les billets pour les matches sont devenus introuvables, des supporters reçoivent une invitation. Le comité d'organisation de la Coupe du monde a confirmé cette politique, lundi à l'agence de presse britannique Reuters, après les révélations de la chaîne néerlandaise NOS. Le diffuseur déclarait dimanche que le Qatar avait payé les vols et les hôtels d'un groupe de 50 supporters hollandais.

lire aussi : La Coupe du monde 2022, un catastrophe écologique

En contrepartie, ces fans ont dû signer un « code de bonne conduite », les incitant à publier des commentaires favorables au tournoi sur les réseaux sociaux et à signaler « tout commentaire offensant, dégradant ou abusif » de la part d'autres utilisateurs, de préférence avec des captures d'écran.

NOS cite deux supporters néerlandais, qui déclarent avoir été sélectionnés en tant que « an Leaders » (meneurs de fans), et ajoutent qu'il leur a été demandé de choisir un groupe de 50 personnes pour un voyage gratuit au Qatar.

Un réseau de 400 fans et influenceurs de 60 pays

«À l'approche du tournoi, nous avons invité nos leaders les plus actifs à désigner personnellement une petite sélection de supporters qui se joindront à nous en tant qu'invités, comme une manière de les remercier de leur collaboration », a déclaré l'un des porte-paroles du comité d'organisation du Mondial à Reuters.

Sur son site web, ce comité décrit son programme de « fan Leaders » comme un réseau d'environ 400 fans et influenceurs de 60 pays qui ont offert « des idées, des recherches, la création de contenu et l'amplification du message ». Les organisateurs n'ont cependant pas communiqué le nombre d'invités, ni fourni de détails financiers.

lire aussi : Le premier hôtel flottant de la Coupe du monde 2022 livré à Saint-Nazaire avant de partir pour le Qatar

Dans son code de conduite, le comité demande aux « fan leaders » d'accepter d'incorporer son contenu dans leurs publications sur les réseaux sociaux et de soutenir la Coupe du monde en aimant et partageant à nouveau les publications de tiers sur le tournoi.

Il y est également écrit que les fans ne sont pas censés être des « porte-paroles » du Qatar, mais une précision indique qu'il « ne serait évidemment pas approprié de dénigrer le Qatar, le comité d'organisation ou la Coupe du monde. »

lire aussi : Toute l'actualité de la Coupe du monde

VIDÉO - Football - CM 2022 - Bleus : Pas de Mondial pour Paul Pogba