Mondiaux de biathlon : confirmations, surprises, déceptions... ce qu'il faut retenir pour le clan français

France tv sport
·1 min de lecture

La 57e édition des Mondiaux de biathlon vient tout juste de se terminer qu'il est déjà l'heure de dresser les premiers bilans pour le clan français. Pendant douze jours à Pokljuka, en Slovénie, les biathlètes français ont tout donné pour rapporter sept médailles : deux en or, deux en argent et trois en bronze. Un total légèrement en deça de celui de l'an passé (huit médailles) - également le premier sans la légende Martin Fourcade - qui place la France à la deuxième place du classement des nations derrière l'intouchable Norvège et ses quatorze breloques.

• Émilien Jacquelin, Anaïs Chevalier-Bouchet, Simon Desthieux : l'heure de la confirmation

Il a été impérial pour défendre son titre conquis de haute lutte l'an passé. Malgré la pancarte de favori accrochée à son dos - littéralement son dossard doré de champion du monde - Émilien Jacquelin a répondu présent sur la poursuite pour doubler la mise. Le Grenoblois a éteint la concurrence tir après tir en faisant basculer les cibles à une vitesse supersonique. "Je l’avais cochée depuis l’an dernier, le lendemain de la poursuite de Antholz. C’est un rêve d’enfant de garder son titre. J’ai mis mes doutes de côté, je ne me suis pas posé...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi