Mondiaux de Cortina d'Ampezzo : Vincent Kriechmayr, sacré en descente, signe un doublé historique, Nils Allègre premier Français

Quentin Ramelet
·1 min de lecture

Après le brouillard, place aux rayons de soleil sur le fabuleux site de Cortina d’Ampezzo, théâtre des championnats du monde de ski alpin. Après avoir assisté samedi au sacre attendu de Corinne Suter sur la mythique Olympia delle Tofane, ce dimanche était consacré à la course masculine, la descente, reine des épreuves, disputée sur la vertigineuse Virtigine. Et si les grands spécialistes de la vitesse ont appris à apprivoiser la piste il y a seulement deux jours, la course a livré, comme prévu, un suspense haletant et une véritable bataille entre les meilleurs descendeurs du monde. Et pour l’occasion, dans des conditions exceptionnelles, Vincent Kriechmayr s’est presque envolé sur l’exigeante piste italienne, glacée de bout en bout.

Ni la traverse en début de tracé, ni la succession de quatre portes très tournantes un peu plus loin ne l’ont perturbé. L’Autrichien, irrésistible, a découpé la Virtigine pour s’offrir un premier sacre mondial en descente (1:37.79), après sa médaille de bronze à Åre il y deux ans. Trois jours après son titre en super-G, il s’impose, définitivement, comme le roi de la vitesse de ces Mondiaux devant ses grands rivaux, le Suisse Beat Feuz...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi