Mondiaux de cyclisme Espoirs : Romain Grégoire ne pense qu'au titre

Romain Grégoire l'année dernière lors du Championnat du monde juniors, qu'il avait terminé à la deuxième place. (F. Boukla/Presse Sports)

Le Français Romain Grégoire se présente en Australie comme l'un des favoris de la course Espoirs (169,8 km), qui se dispute vendredi à partir de 5 heures, heure française.

Romain Grégoire a très peu de complexes, et il est arrivé en Australie avec tout simplement l'ambition de gagner. À quelques mois de débuter chez les pros de Groupama-FDJ, il se situe à 19 ans clairement dans la lignée des nouvelles générations inspirées par Evenepoel et Ayuso et avant eux Pogacar et Bernal, qui refusent de perdre du temps.

lire aussi
Que vaut la France chez les juniors et les Espoirs ?

Vendredi matin, il aura l'occasion d'accrocher le plus beau maillot, l'arc-en-ciel, à son palmarès déjà bien fourni cette saison avec notamment son incroyable série au printemps, quatre victoires en quatre classiques en l'espace de trois semaines dont Liège-Bastogne-Liège Espoirs.

« Il est déjà très mature pour son âge, affirme le sélectionneur national de l'équipe de France des moins de 23 ans, Pierre-Yves Chatelon. Pour un jeune de 19 ans, il est surprenant tant physiquement que mentalement. Il me parle de ce Mondial depuis déjà longtemps et quand on sait qu'il rate rarement les objectifs qu'il se fixe,
on peut s'attendre à tout avec lui vendredi. »
Demain, en l'absence du vainqueur du Tour de l'Avenir, le Belge Uijtdebroeks, les responsabilités de la course reposeront aussi sur les Néerlandais avec Olav Kooij et Casper Van Uden, sans oublier le Norvégien Per Strand Hagenes et l'Allemand Michel Hessmann.

lire aussi
Toute l'actu des Mondiaux