Mondiaux de ski : l'inattendu Mathieu Faivre sacré en géant après son titre en parallèle, grosse désillusion pour Alexis Pinturault

Jean-Baptiste Lautier
·1 min de lecture

Tel le phénix, Mathieu Faivre renaît de ses cendres. Déjà vainqueur surprise du parallèle des championnats du monde mardi 16 février, le Français a remporté une deuxième médaille d’or à Cortina en remportant le slalom géant. Pourtant le Niçois n’était pas le Tricolore que l’on attendait en Italie, lui qui n’était plus monté sur un podium en géant depuis près de trois ans. A l'inverse, son compatriote Alexis Pinturault était le grandissime favori. Et pourtant, c’est bien Mathieu Faivre qui est sur le toit du monde, après la sortie de piste de Pinturault. Il met fin au passage à une interminable disette tricolore de 53 ans dans la spécialité. Le dernier Français titré en géant était Jean-Claude Killy, en 1968 à Grenoble (JO et Mondiaux à la fois, ndlr).

Déjà très solide sur la première manche, Faivre était l’un des trois skieurs à s'être classé dans la même seconde qu’Alexis Pinturault. Une bonne forme confirmée dans le second tracé. Impérial sur la glace, le skieur d’Isola 2000 a devancé le local Luca de Aliprandini (2e, +0.63) et l’Autrichien Marco Schwarz (+0.87), qui monte sur son premier podium en...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi