Les cadors assurent, Osaka et Williams impériales, Monfils et Paire dehors : ce qu'il faut retenir de la 1re journée à Melbourne

Loris Belin
·1 min de lecture

• Un marathon et Monfils craque

Gaël Monfils ne s'en sort plus. Parti tambour battant en 2020, le numéro un français a été freiné par la Covid-19. Le voilà désormais totalement à l'arrêt. Après avoir perdu ses quatre derniers matches l'année dernière, le Parisien a été sorti d'entrée à Melbourne lundi 8 février. Son bourreau, Emil Ruusuvori, semblait pourtant être un adversaire à sa portée. Monfils (N.10) avait pourtant pris le match par le bon bout face au 86e joueur mondial en remportant le premier set. Il n'a d'ailleurs pas réellement failli dans un domaine en particulier, se montrant parfois par instants facile. Mais trop loin derrière sa ligne de fond de court et incapable de convertir ses opportunités de break – seulement 6/23 contre 6/13 pour Ruusuvori – le tricolore a craqué en cinq manches (3-6, 6-4, 7-5, 3-6, 6-3) et 3h46 de jeu face à un adversaire de 21 ans sans complexes.

"J'ai perdu, j'ai zéro confiance, je joue mal, a concédé Monfils, en larmes en conférence de presse. Je n'arrive pas à servir, je fais des fautes, je suis six mètres derrière, je mets des bâches. (...) Je ne me sens pas bien et ça se...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi