Mont-de-Marsan domine Nevers (26-15) et se hisse en finale

Alexandre de Nardi et les Montois sont en finale. (N. Luttiau/L'Équipe)

Dans la première demi-finale de Pro D2 disputée dimanche, le Stade Montois est venu à bout de Nevers (26-15) et affrontera Bayonne ou Oyonnax le 5 juin en finale.

Mont-de-Marsan, premier de la saison régulière de Pro D2 et invaincu à domicile, a tremblé en deuxième mi-temps mais a fini par faire respecter la hiérarchie dimanche aux dépens de Nevers (26-15), pour se qualifier en finale d'accession en Top 14.

En finale dimanche prochain à Montpellier, les Landais affronteront le vainqueur de l'autre demi-finale, opposant Bayonne à Oyonnax à 17h45 au Pays Basque.

Pour leur première demi-finale depuis quatre ans, les Montois, logiquement devant à la pause, ont tremblé au retour des vestiaires face à des Neversois invités pour la première fois de leur histoire à ce stade et qui ont cru pendant une bonne demi-heure inverser la tendance initiale.

Car à la pause, les coéquipiers de Léo Coly semblaient filer tout droit vers une validation facile de leur billet pour la finale. Leur demi de mêlée, précis au pied (4 sur 4), et opportuniste sur un essai inscrit après une interception au centre du terrain, avait permis aux siens de virer avec treize points d'avance (16-3).

Coly, le sauveur

Nevers, dominé jusque-là dans les rucks et les ballons portés, perdant nombre de ballons au contact, est alors revenu des vestiaires avec une nouvelle charnière et d'autres intentions.

Cela s'est vérifié d'entrée avec cette interception de Shaun Reynolds (44e) remettant tout en cause et donnant même des idées à Yoan Cottin, servi involontairement par Leandro Cedaro, pour une course vers l'en-but local qu'il n'a pu atteindre, repris par Coly, sauveur des Jaune et Noir (54e). Le tournant du match ?

Assurément car derrière, les hommes de Patrick Milhet ont pris le dessus en mêlée et ont profité d'une faute de main de Romaric Camou à la réception d'un coup de pied par dessus pour marquer un deuxième essai heureux signé Lucas Mensa (23-10, 68e).

L'orgueil des Bourguignons a de nouveau frappé avec Kevin Noah à la conclusion d'une combinaison en touche (72e). Le camp landais, imperturbable, a ensuite assuré son succès sur une dernière pénalité (77e) après une nouvelle mêlée gagnante.

lire aussi

Le film du match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles