Montagne - Un documentaire alerte sur les risques environnementaux d'un projet de super-station en Autriche

·2 min de lecture

Le documentaire Vanishing Lines dénonce le projet d'aménagement du glacier du Pitzal en Autriche. Il doit relier les stations du Pitzal et d'Ötzal à travers le glacier, au coeur du Tyrol, une hérésie selon les défenseurs de l'environnement. La nature est fragile, les glaciers particulièrement, et il faut les préserver. C'est en substance le message du documentaire Vanishing Lines, produit par la marque Patagonia et dévoilé en décembre. Le court-métrage de 18 minutes revient sur le projet d'aménagement du glacier Pitzal, au coeur du Tyrol, en Autriche, et dénonce la non-prise en compte de la protection de l'environnement par les industriels. Le projet qualifié de « plus grande super-station d'Europe sur un glacier » a pour but de relier les stations du Pitzal et d'Ötzal à travers le glacier pour en faire le plus grand domaine skiable d'Europe. Sa construction devrait durer plus de six ans et intégrer de nouvelles remontées mécaniques et un tunnel de plus de 600 mètres de long à travers la montagne Linker Fernerkogel, recouverte de trois glaciers. « Les nouveaux aménagements détruiraient une partie vierge du glacier grande comme 116 terrains de football » Dès 2019, comme le montre le documentaire, de nombreux locaux se sont opposés publiquement à cette « super-station » portée par des promoteurs qui ont réussi à contourner les règles d'aménagement urbain et ne se préoccupent guère des questions environnementales. Les ambassadeurs de ce groupe de défense sont la skieuse freestyle allemande Lena Stoffel et le snowboardeur freeride autrichien Mitch Tölderer. lire aussi Un skieur en feu descend l'Alpe d'Huez pour sensibiliser au réchauffement climatique Avec 25 000 kilomètres de pistes skiables, les Alpes sont le massif de montagnes le plus industrialisé du monde. Les nouveaux aménagements détruiraient une partie vierge du glacier grande comme 116 terrains de football. Le documentaire alerte sur les dangers de ce projet mais aussi d'autres initiatives similaires, comme la possible liaison entre l'Alpe d'Huez et les Deux Alpes en France.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles