Montpellier : le procès de Mohamed Haouas reporté

Mohamed Haouas sera finalement jugé en mai. (Sy. Thomas/L'Équipe)

Le pilier de Montpellier Mohamed Haouas, qui devait être jugé ce vendredi pour « violences aggravées » et « destruction de matériel en réunion », a vu son procès reporté au 12 mai. Le tribunal demande que le pilier du MHR soit présent.

Mohamed Haouas ne sera pas fixé sur son sort ce vendredi. Le pilier droit de Montpellier et de l'équipe de France (15 sélections) devait être jugé ce vendredi par le Tribunal correctionnel de Montpellier pour « violences aggravées » et « destruction de matériel en réunion », des faits remontant au réveillon du Nouvel An 2014.

Mais son procès a finalement été reporté au 12 mai. Le tribunal a décidé que l'affaire devait être jugée en présence d'Haouas, qui n'était pas présent ce vendredi matin. Son avocat, maître Marc Gallix, avait demandé une dispense et un pouvoir de représentation afin de permettre au pilier droit de pouvoir disputer le match de Coupe des champions du MHR aux Ospreys (samedi, 21 h). Haouas devra donc être présent le 12 mai.

Déjà condamné en février 2022Déjà condamné en février 2022 à dix-huit mois de prison avec sursis et 15 000 euros d'amende pour des faits de cambriolages remontant à l'année 2014, Mohamed Haouas doit cette fois répondre de deux faits de « violences aggravées », suivies d'une incapacité n'excédant pas huit jours, et deux faits de « destruction de matériel en réunion », remontant au matin du 1er janvier 2014. Après la soirée du réveillon, le pilier international (15 sélections), accompagné de cinq amis, avait été impliqué dans une rixe devant une boulangerie à Montpellier.