Montpellier s'impose à Brive, le Racing 92 l'emporte devant Lyon

Toute l'énergie du pilier francilien Hassane Kolingar qui pulvérise la défense lyonnaise, samedi à La Defense Arena. (F. Faugère/L'Équipe)

Les champions de France décrochent au forceps une victoire à Brive (26-31). Large succès bonifié de La Rochelle sur Perpignan (43-8). Les Franciliens s'imposent à la Défense face au LOU (32-19) et le Stade Français parvient à l'emporter à Jean-Bouin (26-16) devant Bayonne lors de la 3e journée de Top 14.

Brive-Montpellier 26-31

C'est donc grâce à une défense de fer devant leur en-but dans les quatre minutes qui suivirent la sirène que les champions de France l'ont emporté à Amédée-Domenech. Après avoir marqué leur premier essai très tôt par Rattez (7e), les champions de France eurent ensuite du mal à développer leur jeu, bloqués par des initiatives corréziennes vite récompensées par l'essai du capitaine Laranjeira (12e) et celui, acrobatique, du troisième-ligne centre Papali'i (19e). Louis Carbonel pouvait bien additionner les buts (3e, 23e, 28e, 40e+1), Brive menait à la pause (20-17).

lire aussi

Le film de Brive-Montpellier

En seconde période, les débats s'équilibrèrent jusqu'à ce que le troisième-ligne centre héraultais Mercer, très actif, marque en bout de ligne (63e) l'essai qui relançait ce match, Montpellier repassant en tête (23-24). Mais la réaction briviste ne tarda pas, par l'inévitable Laranjeira, buteur émérite (67e, 26-24). Mais il était contré par Van Rensburg (71e) qui plantait l'essai de la victoire, tansformé par Louis Carbonel, auteur de seize points au pied mais sanctionné d'un carton jaune (80e) qui aurait pu coûter très cher à son équipe.

Stade Français - Bayonne : 26-16

La semaine dernière, à Castres, le Stade Français avait connu un terrible trou d'air en fin de première période, avec 30 points encaissés. Ce samedi, il a été plus constant, mais tout aussi décevant. Il a battu l'Aviron Bayonnais dans un match qui fleurait bon le maintien (26-16). Il a fallu une inspiration géniale de Barré et un essai de Macalou en toute fin de rencontre pour que les hommes de Gonzalo Quesada respirent un grand coup, et se sortent de l'emprise des Basques qui repartent à vide, alors qu'ils méritaient mieux.

lire aussi

Le film de Stade Français - Bayonne

Racing 92 -Lyon : 32-19

Battu à Bayonne, le Racing voulait sa revanche et rendre hommage à Vakatawa venu faire ses adieux avant le coup d'envoi. Ce sont les Franciliens qui ont pris le match à leur compte, profitant des fautes lyonnaises pour s'installer dans le camp adverse et jouer à sa main. Durant une demi-heure, les joueurs de Laurent Travers vont dérouler leur jeu offensif avec trois essais à la clé par Dupichot, Spring et Tabuavou. Heureusement pour les Lyonnais, deux fulgurances de Couilloud et Cretin leur permettent de rester au contact dans un match où les attaques ont pris largement la mesure des défenses (23-14 à la pause).

lire aussi

Le film de Racing 92 - Lyon

Ensuite, le rythme a baissé. Les Lyonnais sont trop indisciplinés et trop approximatifs pour renverser le score même s'ils ont inscrit un troisième essai par Mignot après une percée de Maraku et ont passé les dix dernières minutes devant la ligne adverse sans franchir. Russell a su profiter des fautes lyonnaises pour enquiller les pénalités (5 sur 5) et assurer la victoire du Racing (32-19).

La Rochelle - Perpignan : 43-8

Provisoirement en tête du championnat en attendant le résultat du Stade Toulousain à Pau (21h05), les Rochelais ont écrasé des Catalans limités lors de la première période, avant d'être contrariés au retour des vestiaires. Le champion d'Europe a plié l'affaire dès la première période grâce à quatre essais. Alldritt (3e), en force, a ouvert le score.

lire aussi

Le film de La Rochelle - Perpignan

Puis l'ouvreur anglais Glynn a inscrit un doublé (20e, 37e) plein de malice, entrecoupé par un essai de Bourgarit (31e). Le bonus en poche, les Maritimes se sont relâchés et Ramasibana a sauvé l'honneur pour la lanterne rouge (57e). Les Jaune et Noir se sont repris dans les dix dernières minutes, avec trois essais de Colombe (73e), de Sazy (76e) et de Bourdeau (79e).

lire aussi

Le calendrier de la 3e journée du Top 14