« Moonage Daydream » : David Bowie dans un « doc-trip » psychédélique éblouissant

Documentaire - Brett Morgen fait partager son amour et son admiration pour David Bowie dans « Moonage Daydream » en salle ce mercredi

Moonage Daydream de Brett Morgen, accueilli avec enthousiasme à Cannes et à Deauville, est bien plus qu’un documentaire sur David Bowie ! C’est à une véritable expérience sensorielle que convie le réalisateur pour plonger dans l’univers de l’artiste. Le public a vraiment l’impression de visiter le cerveau de Bowie, un trip psychédélique de 2h20 dont il ressort sur un petit nuage.

Brett Morgen, déjà réalisateur d’un documentaire sur les Rolling Stones et sur Kurt Cobain, a fait le tri dans 5 millions d’archives (films, enregistrements audio, dessins) pendant quatre ans pour parvenir à ce résultat aussi éblouissant que l’était la star. « Il y a eu des moments où j’étais si époustouflé par ce que je découvrais que j’avais envie d’ouvrir la porte et d’inviter les gens dans ma salle de montage pour partager les images avec moi », se souvient-il.

Rien à voir avec un biopic

Brett Morgen a fait le choix draconien de ne pas apporter de commentaires de spécialistes, ni de témoignages des proches de David Bowie. « Mon film n’est pas un biopic, martèle-t-il. C’est un collage que j’ai orchestré. » De ce patchwork d’images et de sons émerge la complexité des talents de David Bowie qui a su se réinventer pendant plus d’un demi-siècle. « Je suis un collectionneur qui collectionne les pe(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
« Citoyen d’honneur » : Mohamed Hamidi veut réconcilier l’Algérie d’hier et celle d’aujourd’hui
« A propos de Joan » : Comment Isabelle Huppert s’est donnée à fond pour Laurent Larivière
Mort de Jean-Luc Godard: Comment « ce précurseur » est devenu « presque un classique »
« Chronique d’une liaison passagère » : Sandrine Kiberlain et Vincent Macaigne tentent l'amour en liberté