Moqué pour ses kilos en trop, Higuain a endossé le costume du héros face à Monaco

Malgré une surcharge pondérale suspecte, Gonzalo Higuain a signé un sublime réveil face à Monaco pour briller enfin lors d'un tour avancé de C1.

Mieux vaut tard que jamais. A 29 ans, et après 62 matches disputés en Ligue des Champions, Gonzalo Higuain est enfin parvenu à signer une performance de tout premier ordre à l'occasion d'une rencontre de tour avancé de la compétition phare du continent. "El Pipita" a attendu de découvrir le Louis II de Monaco pour briser le signe indien et porter son équipe vers un joli succès (2-0), quasi synonyme de qualification pour la finale. Et le paradoxe c'est qu'il cloue le bec à tous ses contempteurs un jour où sa silhouette ne le laissait pas du tout augurer.

L'attaquant de la Juventus s'est présenté sur la pelouse monégasque avec quelques kilos en trop. On le savait réfractaire aux efforts physiques soutenus, mais pas au point de se présenter à un rendez-vous d'un tel enjeu avec des formes rondelettes et que le maillot bleu de son équipe trahissait grandement. Dès son apparition devant les caméras, les moqueries ont fusé sur les réseaux sociaux. Les plus gentilles lui reprochaient son manque de sérieux, les plus virulentes, elles, l'invitaient à retourner dans les restaurants argentins qu'il aime tant visiter durant les périodes d'intersaison.

Le premier but le libère

En apparence, et c'est le cas de le dire, Higuain n'avait rien d'un futur héros du match. Pour cela, il n'était d'ailleurs pas du tout sûr que le costume lui aille à l'occasion. Les premières minutes de la partie ont confirmé cette impression. Plutôt lent, il a manqué sa première occasion dans la surface en dévissant complètement sa reprise. Et on l'a aussi vu glisser inexplicablement à l'entrée de la surface alors qu'il a bénéficié d'un caviar de la part de Paul Dybala (9e). La soirée démarrait mal pour l'international albiceleste et les fans de la Juventus commençaient alors à énumérer tous les attaquants (affutés) que leur club aurait pu s'offrir pour 90M€. 

Mais, il ne fallait pas enterrer "El Pipita" trop vite. Même avec des kilos superflus, il a retrouvé ensuite toute son explosivité et la vitesse d'exécution qu'on lui connait. A la 29e minute, c'est lui qui a débloqué la situation en faveur de son équipe en se retrouvant à la conclusion d'une remarquable action collective. Une action à laquelle il a même contribué au début en répondant parfaitement à l'invitation de une-deux de Dani Alves. La finition, elle, était clinique avec ce tir rasant à l'entrée de la surface qui n'a laissé aucune chance à Danijel Subasic. 

Plus "lourd", mais plus prompt que tous les défenseurs monégasques

Cela faisait quatre ans que Higuain n'avait plus scoré lors d'un match à élimination directe de la Ligue des Champions. Il a mis fin à cette longue attente avec cette belle réalisation. Il aurait pu s'en contenter et personne ne lui en aurait tenu rigueur au vu de sa condition du jour. Mais, l'ancien napolitain ne pouvait être rassasié avec si peu. Il a continué à faire souffrir la défense monégasque. Et à l'heure de jeu, après s'être fait un peu oublié, il a de nouveau surgi pour signer un doublé. Kamil Glik avait beau paraitre plus en jambes, il a été moins rapide que l'Argentin pour être à la réception du centre de Dani Alves.  D'un tacle assassin, il assurait le break.

Après ce doublé, son deuxième seulement en C1, Higuain pouvait quitter la pelouse avec le sentiment du devoir accompli. Pour le récompenser de cette performance XXL, Allegri lui a fait éviter le supplice de rester sur le terrain pendant 90 minutes. Le natif de Brest apparaissait ensuite tout sourire sur le banc, content d'avoir enfin pu trouver la "recette" pour briller lors des grands rendez-vous continentaux. Et n'en déplaise à ses détracteurs, il a pesé de tout son poids sur cette demie. Enfin, pour savoir quelle est la leçon à retenir de cette soirée, il fallait tendre l'oreille de l'autre côté des Alpes où un certain Gianluca Vialli a souligné lors d'une émission TV que les "buts ne se comptent pas, ils pèsent".

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages