Morata le résistant

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En inscrivant le quatrième but de la Roja face à la Croatie en huitièmes de finale (3-5 ap), Álvaro Morata a fait taire les critiques liées à son niveau de jeu et enfin lancé un Euro qui prenait, jusque-là, des airs de cauchemar. Sa célébration rageuse poing serré témoigne de la ténacité d'un homme meurtri, poussé dans ses derniers retranchements. Celle d'un footballeur de 28 ans qui aura vécu une semaine éprouvante, condamné par la vindicte populaire.

Les jours sombres


Il aura suffi d'un face-à-face manqué contre la Suède pour qu'Álvaro Morata devienne la cible d'une machine à moquerie lancée à toute allure. Le match nul de l'Espagne (0-0) fait alors de lui le bouc émissaire d'un…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles