Mort du Coronavirus Covid 19, il s'appelait Seb et il était le plus grand fan de Charlton sur Terre

SO FOOT
So Foot

Le pedigree de Seb Lewis en disait long sur son amour pour le club de la banlieue londonienne. À "The Valley", l'antre des Addicks, Seb Lewis était à la maison, " at home ". Son paternel, Lionel, lui a filé le truc en 1993, à l'âge de 11 ans, un soir où Charlton s'était imposé 5-1. Depuis février 1998, Seb n'avait pas raté un seul match de Charlton, domicile et extérieur confondus.

La barre des 1000 matchs


Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Quand son frère ne pouvait plus l'emmener au fin fond du Yorshire ou de l'Hampshire, il a pris le relais en solo. Sa série s'était étirée, jusqu'à l'interruption de tous les championnats en raison de l'épidémie, à 1076 rencontres consécutives... " Il connaissait chaque ligne de train pour revenir et les itinéraires alternatifs, rembobine son père, qui lui a rendu hommage sur le site du club. Il ne disait jamais où il allait. Pour les matchs à…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com


À lire aussi