Moscou dément les affirmations de Kiev sur les six missiles hypersoniques russes Kinjal abattus

Gavriil Grigorov

L'Ukraine avait affirmé ce mardi avoir abattu six missiles hypersoniques russes Kinjal, une arme pourtant présentée par Moscou comme quasiment impossible à intercepter. Une annonce démentie par le ministre russe de la Défense.

Moscou a démenti mardi les affirmations de Kiev disant que sa défense antiaérienne a abattu six missiles hypersoniques russes Kinjal, lors d'une nouvelle attaque russe.

"La Russie n'a pas lancé autant de 'Kinjal' que (les Ukrainiens) disent avoir abattus", a déclaré le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou à l'agence de presse Ria Novosti.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"Le nombre de ces (soi-disant) 'interceptions ukrainiennes' est trois fois supérieur à ce que nous tirons", a-t-il ajouté.

"Un nouveau succès" selon Kiev

Plus tôt mardi, l'Ukraine avait dit avoir abattu six Kinjal, des missiles hypersoniques très difficiles à intercepter, un fait d'arme majeur au moment où les frappes russes de longue portée se sont de nouveau intensifiées.

"Un nouveau succès incroyable pour les forces aériennes ukrainiennes", avait clamé le ministre ukrainien de la Défense Oleksiï Reznikov.

Dans la soirée, le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'est félicité, lors d'un discours en visioconférence au Conseil de l'Europe, que "100%" des missiles russes tirés dans la nuit de lundi à mardi vers le territoire ukrainien avaient été interceptés selon lui.

Le missile Kinjal ("Poignard" en russe) est l'une des armes vantées comme "invincibles" par le président russe Vladimir Poutine, car leur vitesse leur permet de défier la plupart des systèmes de défense antiaérienne.

L'Ukraine avait dit avoir abattu pour la première fois un tel missile russe début mai, grâce au puissant système antiaérien américain Patriot, livré à Kiev en avril.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Guerre en Ukraine : Kiev revendique une avancée à Bakhmout