Moto - MotoGP - Algarve - Fabio Quartararo garde le rythme au GP d'Algarve

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Titré lors du dernier GP à Misano, Fabio Quartararo a repris la compétition ce vendredi matin à Portimão en prenant d'entrée les commandes du GP d'Algarve devant son dauphin au Championnat du monde Francesco Bagnaia. Il est arrivé un peu malade, la voix enrouée, mais sur la piste, c'est bel et bien un Fabio Quartararo en forme qui a débarqué ce vendredi matin sur le circuit de Portimão. Comme très souvent cette saison, le Français a dû batailler avec Francesco Bagnaia pour signer le meilleur temps de cette première séance d'essais libres du GP d'Algarve. lire aussi Avant le GP d'Algarve, Fabio Quartararo a bien profité de son titre de champion du monde Et comme très souvent, c'est lui qui a eu le dernier mot lors de son ultime tour, alors que l'Italien, avait jusque-là trusté la première place de la séance depuis quasiment le départ. Victorieux en avril lors du premier rendez-vous au Portugal, le Français est donc parti sur les mêmes bases. Il devance pour l'heure son dauphin au Championnat du monde Bagnaia (à 0''045), Jack Miller (à 0''131) et les deux pilotes Suzuki Alex Rins (à 0''359) et Joan Mir (à 0''497). Plus compliqué pour Zarco En revanche, la mise en route a été un peu plus compliquée pour Johann Zarco. Cinquième lors du dernier GP de Misano, le Français a envie de finir sa saison en beauté. Pour cela, il devra intégrer le top 10 de ces essais libres où il pointe actuellement à la 13e place (0''892). voir aussi Classement du Championnat du monde Un top 10 où l'on retrouve notamment les deux Aprilia d'Aleix Espargaro (à 0''697) et Maverick Viñales (à 0''661) et le rookie Luca Marini (à 0''593).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles