Moto - MotoGP - Algarve - Francesco Bagnaia domine les qualifications du GP d'Algarve, Fabio Quartararo 7e

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le duel annoncé a tourné en faveur de Francesco Bagnaia ce samedi lors des qualifications du GP d'Algarve où l'Italien a signé un nouveau record du circuit de Portimão laissant le nouveau champion du monde Fabio Quartararo à la septième place. Passé par la Q1, Johann Zarco partira en deuxième ligne (5e). La statistique représente à elle seule la saison de Fabio Quartararo (Yamaha). Ce samedi, lors des qualifications du GP d'Algarve, le nouveau champion du monde n'a pas réussi à rejoindre la première ligne, pour la troisième fois seulement en 17 GP cette année. Une habitude qu'on imaginait perdurer sur ces montagnes russes portugaises où le Français avait démontré toute sa vitesse depuis le début du week-end en compagnie de Francesco Bagnaia (Ducati). lire aussi Résultats des qualifications du GP d'Algarve Cette fois, pourtant, le Français n'a jamais semblé dans le coup tout au long de la séance. Un peu en retrait, il n'a jamais allumé du vert, alors que son dauphin au Championnat du monde faisait très vite péter le record de la piste, que son coéquipier Jack Miller venait déjà d'améliorer. Sixième pole pour Bagnaia cette saison En 1'38''725, le pilote Ducati a signé une cinquième pole position de suite cette saison, la sixième au total, faisant de lui, pour l'heure, le pilote le plus prolifique dans l'exercice. Derrière lui, alors qu'on attendait Quartararo, c'est bien du rouge qu'on a vu partout.

lire aussi Avant le GP d'Algarve, Quartararo a bien profité de son titre de champion du monde Très inconstant en course depuis le début de saison, Jack Miller a tout de même empoché sa septième première ligne (2e à 0''104) de l'année, pour devancer le pilote Suzuki Joan Mir (3e à 0''168) - qualifié pour la première fois de sa carrière en première ligne après les qualifications - et les deux autres Ducati de Jorge Martin (4e à 0''191) et de Johann Zarco (5e à 0''193). Le Français, pourtant passé par la Q1 (qu'il a dominé devant Iker Lecuona), a réussi à enchaîner plusieurs bons tours pour afficher un rythme très intéressant. Seul problème pour lui dans sa quête de podium mondial, ses adversaires directs (Miller et Mir), sont aussi au rendez-vous. Et la vitesse de Bagnaia semble déjà lui promettre la victoire. Des comptes dont sera, pour une fois, éloigné Fabio Quartararo. Avec un temps annulé lors de son premier run à cause d'un drapeau jaune, le Français n'a pas réussi à se mettre dans le coup (7e à 0''406). Un détail pour le champion du monde qui ne roule, dorénavant, que pour le plaisir. Car même s'il a perdu quelques points dans le classement du meilleur poleman de l'année, il devrait repartir avec la voiture du lauréat à Valence. En ce qui concerne la course de ce dimanche, son rythme affiché depuis le début du week-end, doit pouvoir lui permettre de regarder devant. En avril, lors du premier GP ici, Bagnaia, parti 11e, avait bien réussi à atterrir sur la deuxième marche du podium. Seul problème, le Français a une Yamaha, moins performante sur ce circuit quand il s'agit de doubler et encore moins quand des Ducati sont placées en nombre devant elle. Peu importe, finalement, car comme le dit le Français depuis le début du week-end, il est juste heureux de « piloter libéré ». Et le résultat de ce dimanche ne changera en rien sa saison.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles