Moto - MotoGP - Aragon - Johann Zarco envisage une opération du syndrome des loges

·1 min de lecture

Le pilote français, actuellement troisième au classement général du MotoGP avant le GP d'Aragon qui se déroule ce week-end, a révélé ce vendredi envisager une opération au niveau de l'avant-bras droit en vue de la saison prochaine. Voilà ce qui pourrait expliquer les baisses de performances de Johann de Zarco depuis plusieurs GP. Alors que le Français a avoué avoir été battu par le stress, notamment lors des deux courses en Autriche, il a révélé ce vendredi, lors de son point presse dans le cadre du GP d'Aragon, qu'il souffrait également de l'avant-bras droit depuis le premier rendez-vous à Spielberg. lire aussi Olivier Dufour, le chirurgien de Fabio Quartararo, explique les détails de l'opération du Français « En Autriche et à Silverstone j'ai eu des douleurs à l'avant-bras (droit), explique-t-il. J'ai toujours dit que si on se sent bien sur la moto, on n'a pas de syndrome des loges. Mais si vous voulez être vraiment rapide vous n'avez pas d'autres solutions et vous avez mal. Ça m'a poussé à réfléchir à l'opération. »
Obligé de repousser ses limites pour essayer de suivre Fabio Quartararo au Championnat du monde, le Français n'est pas un cas isolé puisque cette saison, Jack Miller, Iker Lecuona, Aleix Espargaro et Fabio Quartararo sont passés sur le billard pour régler ce problème d'une pression trop forte du muscle dans son enveloppe. lire aussi Qu'est-ce que le syndrome des loges ? Johann Zarco « Je réfléchis à passer cette étape pour être meilleur l'année prochaine » « Aujourd'hui (vendredi), je n'ai pas eu mal. Mais cette douleur fait partie de notre sport et pour passer un cap, il faut peut-être passer par l'opération. Ça ressemble presque à du dopage car l'opération pourrait améliorer mes performances. Fabio est un bon exemple car il a fait ça rapidement et maintenant il est le seul qui gagne des courses. Je réfléchis à passer cette étape pour être meilleur l'année prochaine. Il y a seulement Marc (Marquez) et Pecco (Bagnaia) qui n'ont pas été opérés du syndrome des loges dans le paddock. Donc j'y pense et je devrais peut-être le faire. » lire aussi Le drôle de trajet de Zarco À 31 ans, Zarco, qui vient pourtant d'enchaîner trois jours et 950 km pour rejoindre le MotorLand à moto, est donc dans l'attente. Ce week-end, il semble ne pas souffrir. Et avec l'enchaînement du GP de San Marin (19 septembre), la première fenêtre arriverait après Austin (3 octobre). « J'ai deux choix, soit à la fin de la saison ou pendant le break entre Austin et Misano si je souffre trop à Austin, avance-t-il. Pour l'instant j'ai pu contrôler. Après Austin, on aura un peu de temps mais si vous ne récupérez pas assez ça peut être pire. Mais le faire pendant l'hiver, ça peut être aussi mauvais car le break pourrait être trop long entre le moment de l'opération et la reprise (il faut que le muscle retravaille rapidement, ndlr). »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles