Moto - MotoGP - Catalogne - Fabio Quartararo rétrogradé à la sixième place du GP de Catalogne

·2 min de lecture

Arrivé troisième du GP de Catalogne dimanche, Fabio Quartararo avait dans un premier temps été sanctionné de trois secondes de pénalité pour avoir coupé un virage le reléguant 4e. La direction de la course a ajouté trois secondes supplémentaires pour son problème de combinaison, faisant reculer le Français à la sixième place. Les discussions ont duré une grande partie de l'après-midi. Après avoir franchi la ligne d'arrivée du GP de Catalogne en troisième position dimanche, Fabio Quartararo s'était vu sanctionner de trois secondes de pénalité dès le passage de la ligne à cause d'un virage coupé dans le 22e tour. Une pénalité qui faisait reculer le Français à la quatrième place derrière le trio Oliveira - Zarco - Miller. Mais dès la fin de la course et la diffusion des images montrant le leader du Championnat du monde combinaison grande ouverte lors des cinq derniers tours, des premières protestations sont montées du paddock. Dès la conférence de presse, quand il a été demandé aux membres du podium si un drapeau noir (pour disqualification) aurait dû être montré au Français, Oliveira, Zarco et Miller répondaient par l'affirmatif, puisque « l'intégrité du pilote » était en jeu. lire aussi Fabio Quartararo « ne sait pas ce qui s'est passé » avec sa combinaison durant le GP de Catalogne De plus, en coulisses, la pression est venue d'autres constructeurs, insistant pour que le cas Quartararo soit revu. Finalement, le Français était convoqué par la direction de course pour se voir punir de trois secondes supplémentaires « pour avoir roulé sans sa combinaison correctement attachée et sans le plastron requis. Il s'est vu infliger une pénalité de 3 secondes appliquée aux résultats de la course », selon le communiqué de la direction de la course. Le Français est ainsi relégué à la sixième place, Mir et Viñales gagnant un rang chacun. Une décision peu compréhensible puisque si la sécurité du Français était en jeu, le drapeau noir aurait dû lui être montré en course. C'est d'ailleurs ce qu'aurait dit le numéro 20 lors de sa convocation. Apparu néanmoins très calme, Quartararo a accepté cette sanction, se projetant rapidement vers les essais de lundi.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles