Moto - MotoGP - Dopage - Andrea Iannone, après sa suspension pour dopage : « Un coup dur »

L'Equipe.fr
L’Equipe

Suspendu mercredi 18 mois pour dopage, Andrea Iannone avouait sa déception, d'autant plus que la Cour disciplinaire internationale de la FIM a reconnu la contamination involontaire. Juste après l'annonce de la condamnation d'Andrea Iannone à 18 mois de suspension par la Cour disciplinaire internationale de la FIM pour dopage, son écurie Aprilia regrettait une « peine qui n'a aucun sens », car dans son compte rendu, la Cour a reconnu la thèse de la contamination alimentaire. Depuis le début de la procédure, l'Italien s'est défendu en arguant avoir été contaminé par une viande qu'il aurait consommée en Asie (il a été contrôlé positif à un stéroïde lors du GP de Malaisie en décembre dernier). Iannone suspendu 18 mois Le pilote a lui aussi fait part de sa déception et de son étonnement. « L'annonce de la suspension a été un coup dur, a-t-il déclaré sur Sky Italia. On ne s'y attendait pas. Mais j'essaye de prendre ça de manière positive. Voir que mon innocence est reconnue est une victoire. Cela aurait pu être bien pire, même si évidemment nous avons perdu puisque je suis condamné à 18 mois. » « On va sûrement faire appel auprès du TAS, a-t-il ajouté. Mon cas est le premier d'une contamination alimentaire ayant conduit à une suspension. Quand on se rend dans un restaurant, on ne peut pas savoir si la viande est contaminée ou pas. Personne ne sait avec certitude ce qu'il mange. Je pense qu'il y a une incohérence entre le règlement et la réalité. Il faudrait les faire converger. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi