Moto - MotoGP - MotoGP : Valentino Rossi « espère continuer en 2021 »

L'Equipe.fr
L’Equipe

Alors que son contrat chez Yamaha se terminera à la fin d'une saison 2020 dont on ne sait même pas si elle pourra débuter un jour, l'Italien se dit prêt à décider de son avenir avant même de remonter sur sa moto, si nécessaire. Valentino Rossi ne sait pas quand ni où il remontera sur la selle de sa Yamaha YZR-M1 cette année, le Championnat MotoGP étant comme toutes les autres disciplines à l'arrêt en raison de la pandémie de Covid-19. Mais à ce jour, l'Italien a une certitude, pas des plus joyeuses : il ne fera plus partie du team officiel Yamaha en 2021, le jeune prodige français Fabio Quartararo ayant signé un contrat pour devenir l'équipier de Maverick Vinales la saison prochaine. Le GP de Finlande reporté, pas de course avant août Le septuple champion du monde MotoGP n'a donc qu'une solution : poursuivre au sein d'une écurie privée, le team Petronas dans lequel Quartararo évolue depuis l'an dernier, ou... prendre sa retraite, à 41 ans. Après une saison 2019 très compliquée (7e du Championnat, son pire résultat depuis sa saison 2011 avec Ducati), Rossi avait prévu de jauger sa forme lors des premiers Grands Prix 2020 avant de prendre sa décision. Mais le coronavirus est passé par là et ne lui en a pas laissé l'occasion pour l'instant. Alors que plus de la moitié des courses au programme ont été annulées ou reportées et que la Dorna, le promoteur du Championnat MotoGP, n'envisage pas une reprise avant le mois d'août dans le meilleur des cas, l'Italien va devoir prendre sa décision sans trop attendre, comme il l'a expliqué dans une interview croisée avec Vinales diffusée par Yamaha sur ses réseaux sociaux. « J'ai besoin de cinq ou six courses pour savoir si je peux être compétitif » « Je suis dans une situation compliquée, car comme je l'ai déjà dit mon option prioritaire est de poursuivre ma carrière parce que la motivation et l'envie sont encore là, rappelle Rossi. Mais il est primordial pour moi de savoir où on en est en matière de compétitivité, notamment parce qu'on a vraiment galéré en deuxième partie de saison l'an dernier et j'étais vraiment trop lent à de trop nombreuses reprises et je n'étais même pas en mesure de me battre pour le Top 5. J'ai encore une saison avec le team officiel et cela me laisse le temps de décider de la suite. » « J'ai besoin de cinq ou six courses pour savoir si je peux être plus compétitif avec mon nouveau chef mécanicien et avec les autres changements qui ont été opérés dans l'équipe, poursuit l'Italien. Le problème, c'est qu'avec le virus on ne court pas. Il se pourrait donc que je sois contraint de faire mon choix avant que l'on puisse faire une course, puisque dans le meilleur des cas on ne roulera qu'en deuxième partie d'année, en août ou septembre. Et je dois me décider avant ça, sans avoir ce recul de plusieurs courses. »

Et si la situation devait pousser les organisateurs du MotoGP à une saison blanche, alors Rossi prolongerait certainement l'aventure : « Il se pourrait qu'on ne coure pas du tout cette année et cela ne serait pas la meilleure manière de conclure ma carrière. Ce serait donc plus sympa de faire une autre saison avant de m'arrêter. J'espère donc continuer en 2021. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi