Moto - MotoGP - Saint-Marin - Francesco Bagnaia encore en pole au Grand Prix de Saint-Marin, Fabio Quartararo 3e

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Vainqueur du dernier GP, Francesco Bagnaia a décroché une nouvelle pole position samedi à Saint-Marin, devant son coéquipier Jack Miller. Le leader du Championnat du monde Fabio Quartararo, victime d'une chute dans son dernier tour, termine troisième. Johann Zarco partira en deuxième ligne (5e). L'intensité est montée d'un cran. Dans un Championnat du monde, pour l'heure, dominé par le Français Fabio Quartararo, les dernières cartes sont de sortie. Et Francesco Bagnaia (53 points derrière Quartararo) est bien décidé à les jouer. Vainqueur de son premier GP en Aragon la semaine dernière, l'Italien a signé une nouvelle pole position ce samedi pour son GP maison à Misano. En 1'31''065, le pilote Ducati a signé un nouveau record de la piste pour devancer son coéquipier Jack Miller (à 0''249) et Quartararo (3e à 0''302). Longtemps en tête de ces qualifications qui se sont déroulées sur le sec malgré un ciel très menaçant, le Niçois a dû dépasser les limites pour faire mieux que Bagnaia. Arrivé bien trop vite dans le premier virage, il a perdu l'avant et chuté sans gravité. lire aussi Résultats des qualifications du GP de Saint-Marin Zarco rebondit, Marquez en embuscade « C'était mon choix (d'attaquer), j'ai freiné beaucoup trop tard pour avoir cette pole, a déclaré Quartararo au micro de Canal Plus. Mais on a un très bon rythme pour se battre pour la victoire demain (dimanche). » Comme d'habitude, le Français sera encadré sur la grille de départ par une multitude de Ducati avec les deux officielles et les Pramac de Jorge Martin (4e à 0''598) et de Johann Zarco (5e à 0''771). Une bonne performance pour le Français qui rebondit après deux derniers GP compliqués. lire aussi Johann Zarco va se faire opérer du syndrome des loges après le Grand Prix de Misano Marc Marquez (7e à 0''870) sera encore en embuscade malgré sa 20e chute de la saison en qualifications, tout comme Joan Mir (11e à 1''361). En revanche, le jubilé de Valentino Rossi ressemble, pour le moment, à une triste agonie. Avant-dernier de la Q1, le pilote italien aux sept titres mondiaux en MotoGP a chuté et espérait une bien meilleure sortie pour sa première de ses deux chances de briller une dernière fois à domicile avant sa retraite en fin de saison. lire aussi Bagnaia et Morbidelli veulent succéder à Rossi en MotoGP

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles