Moto - MotoGP - Valence - Fabio Quartararo : « J'ai prouvé que j'étais prêt »

L'Equipe.fr
L’Equipe

Fabio Quartararo, arrivé deuxième du dernier GP de la saison à Valence ce dimanche, a signé son septième podium de l'année. Une grande satisfaction pour le rookie français. Fabio Quartararo (deuxième du GP de Valence, Yamaha) : « En 2018 beaucoup de gens pensaient ou m'ont dit que je ne méritais pas d'être en MotoGP, que je n'étais pas prêt, que c'était trop tôt. Cette année, j'ai prouvé que j'étais prêt avec sept podiums et six pole positions. On peut être vraiment contents car nous sommes la première équipe indépendante au classement du Championnat et je suis le premier pilote indépendant. Nous savions dès hier (samedi) que Marc (Marquez) était trop fort pour nous et je me suis dit que si on ne pouvait pas gagner, une deuxième place serait parfaite en essayant d'être la première Yamaha. [...] Il faut rester calme (en vue de l'année prochaine) car Marc entamera sa huitième saison et nous notre deuxième. Cela va être difficile de se battre avec lui sur toutes les courses, même si on le pourra sur certains circuits comme Buriram (Thaïlande) et Misano (Italie). Mon but est de me battre régulièrement pour les podiums et si on y arrive, on sera bien classés ». Marc Marquez remporte le dernier GP de la saison à Valence, Fabio Quartararo encore deuxième Marc Marquez (vainqueur du GP, Honda) : « Ça a été une saison parfaite. Cela sera difficile de faire mieux car la façon dont nous avons piloté, la régularité, ont été fantastiques et terminer avec une victoire en portant le casque d'or (marquant son sixième titre mondial), c'est spécial. Nous remportons aussi la triple couronne (pilote, constructeur et équipe). Je suis content de remporter le titre par équipe pour Jorge (Lorenzo). Le Jorge que j'ai à l'esprit est le champion du monde et personne ne mérite de terminer sa carrière par une telle année : il a eu énormément de difficultés et a été blessé. Au minimum, nous allons célébrer quelque chose ensemble ce soir et c'est le principal. C'est important d'être devant sur ce circuit et j'ai été déçu par mon départ car j'ai perdu beaucoup de places mais le retour s'est bien passé, j'ai dépassé beaucoup de pilotes, j'ai rattrapé Quartararo, je suis resté derrière lui un tour et je l'ai dépassé. [...] L'équipe Honda m'a dit qu'il y avait des noms évoqués pour être prochain coéquipier comme Zarco, le champion du monde Moto2 (son jeune frère Alex), Crutchlow et d'autres. Il faut maintenant trouver le meilleur mais cela n'a pas vraiment d'importance car mon but reste le même : essayer de le battre, essayer de battre tout le monde et me battre pour le Championnat ». Le classement de MotoGP
Jack Miller (troisième du GP, Ducati) : « Ça a été une saison magnifique, la meilleure jusqu'ici. Ça a été une course très disputée. Les conditions changeaient au fur et à mesure des tours, il fallait être très prudent et en même temps ne pas trop ralentir. À un moment, j'étais sur la roue arrière et le vent m'a déséquilibré. Ce que j'ai appris ce week-end, c'est qu'il faut pousser dès la première séance d'essais, travailler sur son rythme de course, sur ses temps au tour. On a montré dimanche que de travailler dès le vendredi aide beaucoup pendant la course ».

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi