Moto - MotoGP - Valence - MotoGP : Francesco Bagnaia remporte le GP de Valence, Valentino Rossi (10e) tire sa révérence

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Francesco Bagnaia a remporté l'ultime Grand Prix de la saison à Valence, la dernière course de l'immense carrière de Valentino Rossi (10e). Fabio Quartararo, déjà assuré d'être sacré champion du monde, s'est classé 5e. Tous les yeux étaient évidemment braqués sur lui. Une dernière fois. Entouré tel une rock star sur sa dernière grille de départ, acclamé par des tribunes toutes de jaune vêtues durant le tour de chauffe et scruté par d'anciens rivaux (Max Biaggi, Casey Stoner) et d'autres légendes du sport (comme le Brésilien Ronaldo qui a agité le dernier drapeau à damier de l'Italien) venus lui rendre un dernier hommage, Valentino Rossi se devait de réussir sa sortie. lire aussi Classement de la course Si sa dixième place n'est évidemment pas digne de son incroyable palmarès, elle correspond à son potentiel du moment et lui permet de raccrocher avec fierté et dans les chants de son box déchaîné.

Attendu par tous les autres pilotes dans le tour d'honneur, l'Italien a pris son temps pour profiter du moment et communier une dernière fois avec ses proches, le public et tous ceux venus lui dire une dernière fois merci pour son apport gigantesque à la discipline.

Comme un symbole, c'est Francesco Bagnaia, ami du « Docteur » et membre de la VR46 Academy, qui s'est imposé. Équipé d'un casque frappé du numéro 46 afin de contribuer à l'hommage général, Bagnaia a pris la tête au quinzième tour en doublant Jorge Martin, en tête depuis le départ malgré un problème physique. lire aussi Le film du GP de Valence Premier triplé Ducati en MotoGP Une quatrième victoire en six courses pour l'Italien, qui sera l'un des favoris pour le titre l'an prochain, avec le rêve de marcher sur les traces de son idole et de ramener la moto italienne vers les sommets. « C'était la seule chose à faire aujourd'hui, offrir cette victoire à Valentino pour la lui dédier et le remercier, commentait le pilote Ducati. Je n'étais pas certain d'être en mesure de réussir ça en arrivant ici mais je suis très en confiance en ce moment. »


Grâce à Martin et Miller, Ducati s'offre son premier triplé en MotoGP. Jamais en mesure de se mêler à la lutte pour la victoire, contrairement aux Suzuki de Mir (4e) et de Rins (chute au 11e tour alors qu'il était troisième), Fabio Quartararo se classe cinquième, juste devant Johann Zarco. « J'aurais voulu faire mieux mais les trois de devant étaient vraiment trop rapides pour moi, a réagi le nouveau champion du monde au micro de Canal +. J'ai pris du plaisir, c'est déjà pas mal. » lire aussi Classement final du Championnat

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles